Australie: le confinement de Sydney prolongé jusqu'à fin septembre

Chargement en cours
Des habitants de Sydney font la queue devant un centre de vaccination contre le Covid-19, le 18 août 2021 en Australie
Des habitants de Sydney font la queue devant un centre de vaccination contre le Covid-19, le 18 août 2021 en Australie
1/3
© AFP, Saeed KHAN

publié le vendredi 20 août 2021 à 17h26

Le confinement de Sydney, qui a débuté il y a deux mois, a été prolongé vendredi d'un mois alors que la plus grande ville d'Australie tente désespérément d'endiguer un regain épidémique de Covid-19 dû au variant Delta.  

"Malheureusement, le nombre de cas ne cesse d'augmenter", a affirmé la Première ministre de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, reconnaissant avoir eu à prendre une décision "difficile".

Après avoir enregistré un petit nombre de contaminations depuis le début de la pandémie, Sydney compte désormais plus de 600 cas par jour. 

Le confinement restera en vigueur dans toute la ville jusqu'à la fin septembre. Les habitants vivant dans les parties les plus touchées seront soumis à un couvre-feu nocturne et ne pourront sortir qu'une heure par jour pour pratiquer une activité physique.

Environ un millier de militaires ont été déployés pour aider la police à faire respecter les mesures que de plus en plus d'habitants tentent d'enfreindre. 

Le nombre de décès ne cessant d'augmenter et le virus se propageant à d'autres régions du pays, l'Australie s'empresse de faire vacciner un maximum d'habitants.

A ce jour, à peine 30% de la population a reçu deux doses de vaccin. 

Les autorités s'inquiètent tout particulièrement pour les communautés aborigènes des régions reculées de l'Outback, particulièrement vulnérables au coronavirus alors qu'il continue de s'y propager. 

Toute la population de Wilcannia - une petite ville entourée de plusieurs sites aborigènes anciens - a été invitée à se soumettre à un test de dépistage. Un enterrement serait à l'origine d'un important foyer de contaminations.

Un porte-parole des services sanitaires locaux a déclaré à l'AFP que des fonctionnaires font du porte-à-porte pour inciter les habitants à se faire dépister.

Au début de la pandémie, les habitants de Wilcannia avaient planté des panneaux aux abords de la ville pour demander aux automobilistes de ne pas s'y arrêter afin de limiter tout risque de contamination.

Les autorités de Nouvelle-Galles du Sud font face à la colère de plus en plus grande d'autres États australiens, où sont apparus des cas liés à l'épidémie de Sydney.

Depuis le début de la pandémie, l'Australie a enregistré plus de 42.000 cas de Covid-19 avec près d'un millier de décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.