Australie : la compagnie aérienne Qantas propose des vols intérieurs "mystères"

Australie : la compagnie aérienne Qantas propose des vols intérieurs "mystères"©Panoramic

publié le mardi 09 mars 2021 à 19h20

Durement touchée par la crise sanitaire, la compagnie aérienne australienne Qantas a décidé de lancer des "vols mystères", comme rapporté par Air Journal. Il ne s'agira toutefois que de liaisons intérieures.

Voyages à l'international drastiquement limités, aéroports désertés, avions cloués au sol...

La crise du Covid-19 a de très fâcheuses conséquences pour les compagnies aériennes. Qantas a, par exemple, enregistré une perte nette de l'ordre de 707 millions d'euros entre juin et décembre 2020. Alors, pour tenter d'attirer des clients et ainsi limiter la casse, le groupe australien a eu une idée pour le moins originale : lancer des "vols mystères".



L'Australie ayant prolongé la fermeture de ses frontières aux voyages non-essentiels, ces vols seront exclusivement domestiques. Outre ce périple pour une destination mystère, les voyageurs auront droit à un "week-end d'aventure" sur place, comme la compagnie l'a révélé dans un communiqué. Les tarifs tout compris seront de 475 euros en classe économie et de 1 019 euros en classe affaires.

"Une expérience unique"

Trois vols ont été programmés, avec pour chacun d'entre eux une thématique bien précise. Celui qui décollera de l'aéroport de Brisbane le 27 mars s'adresse à ceux qui aiment "l'hospitalité campagnarde, la gastronomie, le vin et les grands espaces". Le vol au départ de Sydney (18 avril) est destiné aux amateurs des "tropiques, de l'eau salée sur la peau et de longs déjeuners sur la plage", alors que les passagers qui décolleront de Melbourne (1er mai) auront droit à une découverte des "marchés fermiers régionaux". Il y aura au maximum 120 passagers par vol.

"Ces vols créent une expérience unique pour les nombreuses personnes désireuses de recommencer à voyager", a affirmé Stephanie Tully, directrice clientèle du groupe Qantas, rapporte Air Journal. "C'est un autre moyen de soutenir les opérateurs touristiques dans les zones régionales qui ont été particulièrement touchées par plusieurs vagues de restrictions de voyage."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.