Au Burundi, un référendum cadenassé par le Président tout-puissant

Au Burundi, un référendum cadenassé par le Président tout-puissant
Le président burundais Pierre Nkurunziza lors du lancement de la campagne pour le référendum constitutionnel, à Gitega le 2 mai.

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 16h57

Il est impensable que «son» référendum lui échappe. Pierre Nkurunziza, président depuis 2005, en veut toujours plus. Il a déjà été réélu pour un troisième mandat, en 2015, en tordant les règles de la Constitution. Mais pour continuer à diriger le Burundi, ce que ce fervent born again considère comme une mission divine, il devait réécrire la loi fondamentale. Ce sera très certainement chose faite après la consultation organisée ce jeudi.

Toute la machine du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, a été mobilisée. Or au Burundi, la formation présidentielle a une influence sans égale : elle est même, à bien des égards, plus puissante que l'Etat lui-même. «Dans les collines, son ancrage territorial est énorme. Sa propagande est très efficace, mêlant le politique et

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.