Attentat de Barcelone : les réactions de responsables politiques se multiplient

Attentat de Barcelone : les réactions de responsables politiques se multiplient©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 17 août 2017 à 21h30

Au moins 13 personnes ont été tuées et 50 autres blessés, ce jeudi, après qu'une camionnette blanche a foncé dans la foule à Las Ramblas, une avenue très touristique, dans le centre-ville de Barcelone (Espagne). La police a confirmé qu'il s'agissait bien d'une "attaque terroriste".

En Espagne et dans le monde entier, les réactions des responsables se sont multipliées sur les réseaux sociaux.

"Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à Barcelone. Nous restons unis et déterminés", a réagi Emmanuel Macron sur Twitter.



"Barcelone frappée à son tour. Je suis bouleversé. Je pense aux victimes et à leurs proches. La guerre contre le terrorisme est bien notre défi", a écrit l'ancien Premier ministre Manuel Valls, né à Barcelone, sur le réseau social à l'oiseau bleu.

Christian Estrosi, maire LR de Nice, a fait part de son "effroi" après cette nouvelle attaque terroriste. "Une fois encore, la barbarie a frappé au coeur de l'Europe avec le mode opératoire le plus lâche qui soit. (...) Dès ce soir, la ville de Nice met ses drapeaux en berne en solidarité avec le peuple espagnol", a affirmé l'édile dont la ville avait été frappée par un acte similaire le 14 juillet 2016.

"Il ne faut JAMAIS s'habituer à vivre avec le terrorisme islamiste", a insisté Marine Le Pen, présidente du FN, avant d'apporter son soutien "aux Barcelonais et au peuple espagnol".

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, elle, a tenu a adressé un "message de solidarité à son amie Ada Colau (maire de Barcelone, ndlr) et à tous les Barcelonais". Et d'ajouter : "Les Parisiens sont à leurs côtés".



Le président américain, Donald Trump, a lui aussi "condamné l'attaque terroriste de Barcelone" et a assuré que "les États-Unis feront tout ce qui est nécessaire pour aider". "Soyez courageux et forts, nous vous aimons !", a-t-il poursuivi.

Le Royaume-Uni, frappé par plusieurs attentats au cours des derniers mois, a également fait part de sa solidarité avec l'Espagne contre le terrorisme. "Mes pensées vont aux victimes de la terrible attaque survenue aujourd'hui à Barcelone et aux services d'urgence répondant à l'incident en cours", a déclaré Theresa May, la Première ministre britannique.

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel dénonce, lui, "une attaque révoltante". "Nous pensons avec une profonde tristesse aux victimes de l'attaque révoltante de Barcelone - avec solidarité et amitié aux côtés des Espagnols", a écrit Steffen Seibert sur son compte Twitter.

De son côté, Vladimir Poutine condamne un "crime cruel et cynique commis contre des civils". "Ce qui vient de se passer confirme une fois encore la nécessité que la communauté internationale a de s'unir et de concentrer réellement ses efforts pour lutter sans compromis contre les forces terroristes", souligne le télégramme du président russe.

"Les terroristes ne vaincront jamais un peuple uni qui aime la liberté face à la barbarie", a tweeté pour sa part Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol, tandis que le Palais du roi Felipe VI a écrit : "Ils ne nous terroriseront pas. Toute l'Espagne est Barcelone. Les Ramblas appartiendront de nouveau à tous".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU