Attaque «sans précédent» contre les Casques bleus et les forces françaises à Tombouctou

Chargement en cours
 Un blindé de la Minusma à Tombouctou, le 19 septembre 2016

Un blindé de la Minusma à Tombouctou, le 19 septembre 2016

1/2
© SEBASTIEN RIEUSSEC

Libération, publié le dimanche 15 avril 2018 à 15h02

Sept soldats français ont été blessés dans l'attaque qui a visé samedi les camps de la Minusma et de la force française Barkhane à Tombouctou, dans le nord du Mali, au cours de laquelle «une quinzaine» d'assaillants ont été tués, a annoncé dimanche l'état-major français. 

L'assaut s'est produit peu après 14H00 (GMT et locales) sur le site aéroportuaire de cette ville légendaire du nord du Mali où sont cantonnés des Casques bleus de la Minusma et des hommes de l'opération française Barkhane. Des tirs de roquettes, des assaillants déguisés en Casques bleus montés à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu: les camps de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou ont été la cible samedi d'une attaque «sans précédent» qui a fait au…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.