Arnaud Beltrame : ce que l'on sait de sa tentative pour désarmer le terroriste

Arnaud Beltrame : ce que l'on sait de sa tentative pour désarmer le terroriste©GENDARMERIE NATIONALE

franceinfo, publié le jeudi 29 mars 2018 à 00h12

Sur la base de la bande-son du téléphone laissé ouvert d'Arnaud Beltrame, les enquêteurs ont pu en savoir plus sur les conditions de la mort du colonel le 23 mars dernier dans le Super U de Trèbes (Aude). "Le gendarme serait rentré les mains en l'air dans le supermarché. Le terroriste aurait alors récupéré son arme. Il s'en serait suivi trois heures de face à face", explique Benjamin Delombre, envoyé spécial à Trèbes.

Le militaire blessé mortellement à la gorge par une arme blanche

À un moment donné, sans que l'on sache ni comment ni pourquoi, le colonel Beltrame aurait tenté dans un corps à corps de désarmer Radouane Lakdim. "Celui-ci a répliqué à l'aide coups de feu puis a blessé mortellement à la gorge le militaire avec une arme blanche. C'est l'hypothèse…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Arnaud Beltrame : ce que l'on sait de sa tentative pour désarmer le terroriste
  • avatar
    stopauxc  (privé) -

    Je l'avais dit qu'il s'est substitué a un otage pour avoir une occasion de neutraliser le terroriste, mais l'autre a été plus rapide ce qui m'a fait supposer qu'il avait fait du sport de combat et appris a tuer.