Armes chimiques, rôle de Damas : les "preuves" détenues par l'Occident étaient-elles suffisantes pour frapper la Syrie ?

Armes chimiques, rôle de Damas : les "preuves" détenues par l'Occident étaient-elles suffisantes pour frapper la Syrie ?©LOUAI BESHARA / AFP

franceinfo, publié le lundi 16 avril 2018 à 22h01

"Les faits et la responsabilité du régime syrien ne font aucun doute", a déclaré Emmanuel Macron, samedi 14 avril, peu de temps après avoir ordonné, avec Washington et Londres, une série de frappes d'envergure contre le régime de Damas, en réponse à l'attaque chimique présumée dans la Ghouta orientale.

"Nous ne pouvons tolérer la banalisation de l'emploi d'armes chimiques", a repris le président français, assurant que la France possédait les "preuves" que l'attaque chimique avait été perpétrée par le régime syrien. L'opération a immédiatement été condamnée par la Russie, l'Iran et la Chine, qui ont dénoncé une "violation du droit international". La France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni avaient-ils le droit de frapper ? Quelles sont leurs justifications ?…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.