Argentine: «l'affaire du soutien-gorge», un bon coup de buste pour le féminisme

Argentine: «l'affaire du soutien-gorge», un bon coup de buste pour le féminisme
Manifestation proavortement devant le Congrès, à Buenos Aires, le 10 avril.

Libération, publié le mardi 01 mai 2018 à 16h15

On la surnomme «l'affaire du soutien-gorge». Une dénomination qui pourrait prêter à sourire, si l'anecdote n'illustrait un profond bouleversement chez les jeunes filles argentines. Lundi 23 avril, Bianca, lycéenne de 16 ans dans l'établissement public Reconquista du quartier de Villa Urquiza à Buenos Aires, s'est vue sanctionnée car elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe longue: d'abord invitée à se couvrir de sa veste par la directrice croisée dans un couloir, puis renvoyée se rhabiller chez elle, avec un avertissement à signer par ses parents. «Il y a encore quelques années, personne n'aurait rien fait contre cette décision machiste, signale Gianina, lycéenne de Reconquista. Mais là: organisation, réaction, action! On ne se laisse plus faire!» Le lycée a

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.