Après les critiques, l'Italie de Salvini bombe le torse

Après les critiques, l'Italie de Salvini bombe le torse
Matteo Salvini à Pozzallo, en Sicile, le 3 juin.
A lire aussi

Libération, publié le mercredi 13 juin 2018 à 18h17

«J'espère que la France présentera ses excuses.» Droit dans ses bottes, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini et homme fort du nouveau gouvernement populiste italien, continue de montrer les muscles. Après la convocation de l'ambassadeur de France en Italie par le ministre des Affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi, le leader d'extrême droite s'est présenté mercredi matin au Sénat pour rendre compte de la gestion de l'affaire de l'Aquarius. Mais il est auparavant revenu sur les déclarations du président français Emmanuel Macron qui avait dénoncé la veille la «part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien» après son refus d'accueillir le navire et ses migrants.

«La France dit que nous sommes cyniques mais du 1er janvier au 31 mai, elle a

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.