Après le "simulacre" de la mort d'un journaliste russe en Ukraine pour piéger Moscou, RSF estime qu'"un État ne doit pas jouer ainsi avec la vérité"

Après le "simulacre" de la mort d'un journaliste russe en Ukraine pour piéger Moscou, RSF estime qu'"un État ne doit pas jouer ainsi avec la vérité"©SERGEI SUPINSKY / AFP

franceinfo, publié le mercredi 30 mai 2018 à 22h22

La mise en scène de la mort d'un journaliste russe critique du Kremlin pour piéger Moscou par l'Ukraine a été commentée mercredi sur franceinfo par le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF). Christophe Deloire dénonce une simulation navrante. S'il se dit "soulagé qu'Arkadi Babtchenko soit vivant", il estime qu'"on n'aurait jamais dû avoir la tristesse ou la consternation de l'avoir cru mort".

C'est lamentable ce nouvel épisode de guerre de l'information extrêmement violente et incessante entre l'Ukraine et la Russie.

Christophe Deloire

Pour Christophe Deloire, "on est face à un mensonge d'État de la part des services ukrainiens qui montent un simulacre". Selon le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), "quels que soient les motifs, un

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.