Après la victoire de la rue, l'épreuve du pouvoir pour Nikol Pachinian

Après la victoire de la rue, l'épreuve du pouvoir pour Nikol Pachinian
Nikol Pachinian au Parlement arménien à Erevan le 1er mai.

Libération, publié le mardi 08 mai 2018 à 19h01

Les Arméniens ont réussi leur révolution de velours. Après plus d'un mois de contestation pacifique et de désobéissance civile, - pas une vitre n'a volé, pas un pavé n'a été déplacé, mais on a beaucoup dansé, rit et flâné -, la rue a obtenu l'élection de son candidat, Nikol Pachinian. Mardi, l'infatigable marcheur qui s'est lancé presque seul dans une fronde contre le pouvoir en place, le 31 mars, a été élu Premier ministre par le Parlement arménien.

A lire aussi :Révolution arménienne : à Gyumri, les premiers pas de velours

Depuis l'hémicycle, il s'est adressé aux dizaines de milliers d'Arméniens rassemblés sur la place de la République, rivés aux écrans et aux radios, dans la capitale, à travers le pays, dans le Haut-Karabakh, et dans le reste du monde,

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.