Anniversaire de Tiananmen: le parc Victoria de Hong Kong vide pour la première fois en 32 ans

Chargement en cours
Le Parc Victoria à Hong Kong, le 4 juin 2015, lors du rassemblement aux chandelles marquant l'anniversaire du massacre sanglant de la place Tiananmen en 1989
Le Parc Victoria à Hong Kong, le 4 juin 2015, lors du rassemblement aux chandelles marquant l'anniversaire du massacre sanglant de la place Tiananmen en 1989
1/2
© AFP, DALE DE LA REY

publié le vendredi 04 juin 2021 à 15h45

Un parc de Hong Kong qui est traditionnellement le lieu de rassemblements lors des anniversaires de la répression de la place Tiananmen à Pékin est restée vide vendredi pour la première fois en 32 ans, les accès en ayant été bloqués par la police.

Les policiers ont placé des barrières autour du parc et ont mis en garde contre tout rassemblement, empêchant, pour la première fois, la veillée aux chandelles habituellement organisée à 20h00 (12H00 GMT) pour commémorer la répression sanglante du 4 juin 1989 à Pékin.

Toute commémoration de cet événement est interdite en Chine, et la région semi-autonome de Hong Kong était le seul endroit de Chine où elle était tolérée.

Mais avec le tour de vis de Pékin à l'encontre de toute forme d'opposition dans l'ancienne colonie britannique, la veillée aux chandelles a été cette année purement et simplement interdite.

Trois cordons de policiers autour du parc en interdisaient l'accès, stoppaient et fouillaient toute personne approchant le parc, tandis que des hauts-parleurs appelaient la foule présente dans les rues adjancentes à se disperser.

Face à l'impossibilité de se rassembler, certains habitants de Hong Kong ont trouvé d'autres moyens de marquer cet anniversaire.

Un peu partout en ville à 20h00, on pouvait voir de petites lumières dans les rues ou aux fenêtres, soit de vraies chandelles, soit les torches de téléphones portables, ont pu constater les journalistes de l'AFP.

D'autres ont assisté à des services religieux dans différentes églises, qui avaient annoncé ouvrir leurs portes pour l'occasion. 

"Je ne suis pas catholique et normalement je ne viens pas à l'église, mais je voulais être là pour cette occasion, je pense que c'est important de commémorer cet événement", a expliqué à l'AFP une jeune femme qui s'est simplement présentée comme Beth.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.