Annexion du Golan par Israël: l'Arabie saoudite "condamne" la position américaine

Chargement en cours
Le président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant la souveraineté d'Israël sur la partie annexée du plateau du Golan, le 25 mars 2019 à la Maison Blanche, à Washington
Le président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant la souveraineté d'Israël sur la partie annexée du plateau du Golan, le 25 mars 2019 à la Maison Blanche, à Washington
1/2
© AFP, SAUL LOEB

AFP, publié le mardi 26 mars 2019 à 08h09

L'Arabie saoudite a fermement condamné la décision de Donald Trump de reconnaître la souveraineté d'Israël sur la partie annexée du plateau du Golan, y voyant une violation du droit international.

Le président des Etats-Unis a signé lundi un décret dans ce sens.

L'Arabie saoudite "exprime son rejet ferme et condamne la déclaration de l'administration américaine reconnaissant la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan syrien occupé", a rapporté lundi l'agence de presse officielle SPA.

Le Golan demeure "une terre arabe syrienne occupée" et le reconnaître comme israélien est une "violation de la charte des Nations unies et de la résolution internationale", a-t-elle ajouté. 

"Il y aura des effets négatifs sur le processus de paix au Moyen-Orient, ainsi que sur la sécurité et la stabilité dans la région", indique-t-on encore. 

Israël a conquis une grande partie du Golan syrien (1.200 km2) lors de la guerre des Six Jours en 1967, avant de l'annexer en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.