Amsterdam veut réguler le flux de touristes

Amsterdam veut réguler le flux de touristes
La ville d'Amsterdam veut réguler le flux de touristes qui envahit ses rues, notamment par la limitation des possibilités d'hébergement et la hausse des taxes, selon un plan de la nouvelle majorité dont l'AFP a obtenu copie ...

AFP, publié le jeudi 17 mai 2018 à 19h06

La ville d'Amsterdam veut réguler le flux de touristes qui envahit ses rues, notamment par la limitation des possibilités d'hébergement et la hausse des taxes, selon un plan de la nouvelle majorité.

Quelque 18 millions de personnes visitent chaque année la capitale, soit davantage que la population de l'ensemble des Pays-Bas, envahissant les rues pittoresques de la ville et ses canaux. Le tourisme apporte son lot d'incivilités et de détritus, suscitant une lassitude parmi les habitants. 

Un plan visant à "chercher un nouvel équilibre" a été établi par la nouvelle coalition municipale, dont l'AFP a obtenu copie jeudi.

"Le tourisme fait partie de la culture internationale d'Amsterdam, que nous devons continuer de chérir", lit-on dans ce plan.

Mais "les nuisances, l'affluence et les détritus placent certains quartiers sous une pression extrême", ajoute le document.

Amsterdam est avant tout "une ville pour y vivre et pour y travailler", souligne le document, ajoutant que l'activité touristique ne vient "qu'en seconde position".

A partir de 2019, les taxes de séjour vont être relevées et la ville va chercher des moyens de limiter le nombre de chambres d'hôtel.

La location d'appartements de court séjour pourrait être interdite dans certains quartiers et le projet d'un nouveau terminal pour de grands navires de croisière devrait être revu.

La ville a déjà annoncé en janvier qu'elle limiterait à 30 jours la location de logements par des sites internet comme Airbnb à partir de l'année prochaine.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.