Importante manifestation anti-avortement en Slovaquie

Importante manifestation anti-avortement en Slovaquie
Manifestation contre la loi, en vigueur depuis l'époque communiste en Slovaquie, autorisant l'avortement jusqu'à la 12e semaine de grossesse, le 22 septembre 2019 à Bratislava

AFP, publié le dimanche 22 septembre 2019 à 23h51

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Bratislava contre la loi, en vigueur depuis l'époque communiste en Slovaquie, autorisant l'avortement jusqu'à la 12e semaine de grossesse, dans ce pays très catholique. 

La "Marche nationale pour la vie" a attiré 50.000 personnes, selon la Conférence épiscopale du pays. "L'homme ne s'est pas donné la vie lui-même. C'est un cadeau qui lui a été offert", a souligné à cette occasion l'archevêque de Bratislava, Stanislav Zvolensky. 

"Nous voulons la liberté pour les enfants qui doivent naître, afin qu'ils puissent vivre librement leur vie humaine", a déclaré un des organisateurs, Marek Michalcik. 

Les manifestants ont appelé les responsables publics à soutenir activement les institutions se consacrant à aider les familles dans le besoin et les femmes enceintes. 

Les catholiques représentent 66% des 5,4 millions d'habitants de la Slovaquie, pays membre de l'Union européenne. 

Selon un sondage effectué en septembre par l'agence indépendante Focus, 11,6% des Slovaques souhaitent une législation plus stricte en matière d'avortement. 

Dans la perspective des élections législatives de février prochain, les sociaux-démocrates du parti Smer au pouvoir et leurs alliés nationalistes du SNS ont abandonné leur projet de réduire l'accès à l'avortement à huit semaines de grossesse, au lieu des 12 semaines actuelles. 

Le nombre d'avortements est en nette diminution dans le pays. Selon l'Office national des statistiques, 7.350 femmes ont choisi d'avorter l'an dernier en Slovaquie, contre plus de 20.000 en 1997.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.