Allemagne : un village achète toutes les bières du supermarché pour perturber un festival néo-nazi

Allemagne : un village achète toutes les bières du supermarché pour perturber un festival néo-nazi
Un membre de la sécurité du festival "Schild und Schwert" à Ostritz, en Allemagne, le 20 avril 2018.

, publié le mardi 25 juin 2019 à 10h58

Opposés à la tenue d'un festival néo-nazi dans un village saxon, ses habitants ont pris plusieurs initiatives pacifiques pour se faire entendre.

Le festival néo-nazi pourra avoir lieu... Mais il sera quelque peu gâché. Les habitants d'un village allemand ont acheté toutes les bières disponible dans le supermarché local pour que les militants du groupe "Schild und Schwert" (bouclier et épée) ne puissent pas en profiter, a rapporté le Huffington Post lundi 24 juin.



Tout a commencé par une décision du tribunal administratif de Dresde, qui avait estimé la semaine dernière que la vente d'alcool devait être interdite pendant le festival qui regroupe plusieurs mouvances d'extrême-droite, à l'origine de violences lors de rassemblements précédents. La police avait alors saisi vendredi dernier 4.400 litres de bière sur le site du festival.

Et pour enfoncer le clou, ce sont les habitants du village d'Ostritz, en Saxe, qui ont pris le relais en achetant les 120 caisses de bière disponible au supermarché local. Et ils n'en sont pas restés là. Pour bien montrer leur opposition à la présence des néo-nazis, certains villageois ont également disposé dans une rue des paires de chaussures pour symboliser les 2.262 migrants qui ont péri noyés en Méditerranée en 2018. D'autres encore, ont payé un affichage publicitaire montrant un émoji d'excrément proclamant "ça ne sent pas bon".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.