Allemagne: opérations de police contre des "milieux islamistes"

Allemagne: opérations de police contre des "milieux islamistes"
Opérations de police dans les milieux islamistes, le 14 janvier 2020 à Berlin, en Allemagne

, publié le mardi 14 janvier 2020 à 13h49

Plusieurs opérations de police ont eu lieu mardi en Allemagne contre des "milieux islamistes" soupçonnés d'avoir projeté un attentat dans le pays, sans arrestations, a annoncé le parquet général de Berlin.

Ces perquisitions "concernent des "personnes d'origine tchétchène" liées "aux milieux islamistes", soupçonnées de préparer un "acte violent grave mettant en danger l'Etat", a précisé le parquet sur son compte Twitter.

L'opération, dont le but était de "clarifier la motivation" des suspects, a permis aux enquêteurs de saisir "de l'argent liquide", "des armes blanches" et du "matériel informatique", selon un communiqué de la police et du parquet.

Toutefois aucun "danger concret d'attentat" n'a été pour le moment identifié, soulignent les autorités, qui ne mentionnent pas d'arrestations. Elles n'ont pas précisé non plus si les intéressés étaient sur place lors des perquisitions. 

"Agés de 23 à 28 ans", les suspects sont soupçonnés d'avoir "effectué des repérages" en vue "d'organiser un attentat aux motivations islamistes", expliquent le parquet et la police.

Selon l'édition en ligne de Der Spiegel, les intéressés auraient visé entre autres une synagogue à Berlin comme cible potentielle. La police aurait retrouvé des vidéos des lieux à leurs domiciles.

Ils auraient aussi fait des repérages autour de plusieurs centres commerciaux, selon les informations du magazine, non confirmées par les autorités.  

Des perquisitions ont eu lieu dans la capitale Berlin, mais aussi les Etats du Brandebourg, de Thuringe et de Rhénanie du Nord-Westphalie. En tout, 180 forces d'intervention y ont participé, dans une opération coordonnée devenue usuelle ces dernières années en Allemagne, et qui s'accompagne rarement d'interpellations immédiates.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive concernant la menace islamiste pesant sur le pays depuis un attentat au camion-bélier dans un marché de Noël, revendiqué par le groupe Etat islamique, qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin. 

Son auteur, le Tunisien Anis Amri, avait pris la fuite avant d'être abattu par la police italienne à Milan.

Depuis cette date, les autorités allemandes ont déjoué neuf tentatives d'attentat de ce type, dont deux en novembre 2019, selon des chiffres de l'Office fédéral de police criminelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.