Afghanistan : des dizaines de Rennais ne peuvent pas quitter Kaboul

Afghanistan : des dizaines de Rennais ne peuvent pas quitter Kaboul ©Panoramic (photo d'illustration)

publié le dimanche 05 septembre 2021 à 14h20

France Bleu rapporte que 45 Rennais, dont 24 enfants, sont bloqués à Kaboul et n'osent plus sortir de chez eux. Ils étaient partis en vacances dans le pays mais la situation a changé avec l'arrivée des talibans au pouvoir.

Les vacances ont tourné au cauchemar pour des dizaines de Français résidant à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Comme l'indique France Bleu, ce sont 45 personnes, dont 24 enfants, qui se retrouvent bloquées à Kaboul, la capitale du pays. La prise de pouvoir des talibans, le 15 août dernier, a en effet changé la donne et certains ne peuvent même plus sortir de chez eux.



Ils étaient 50 Rennais à être allés en vacances en Afghanistan. Shah Ahmadi en fait partie. Il explique que depuis le 15 août, "seuls cinq ont été rapatriés". De son côté, sa famille est rentrée une semaine avant l'arrivée des talibans.

"Ils sont très très inquiets"

Face à la menace que peuvent représenter les nouveaux maîtres de Kaboul, ces Français ne savent pas quoi faire. "Ils vont bien, mais ils sont terrés chez eux. Ils ne veulent ou ne peuvent pas sortir de chez eux, par peur", raconte Shah Ahmadi à France Bleu

La crainte concerne en particulier les femmes. Père de sept filles, un homme les laisse dans leur appartement et s'occupe de sortir pour faire les courses. Une mère et ses trois enfants sont également "terrifiés. Surtout les filles, qui ont 13-14 ans et qui voient sur les réseaux sociaux ce qui se passe pour les filles avec les talibans. Ils sont très très inquiets", rapporte Shah Ahmadi auprès de France Bleu.

Il espère la création prochaine d'un "couloir humanitaire" qui passerait par les frontières terrestres avec des pays comme le Tadjikistan ou l'Ouzbékistan. Franceinfo relaie les indications du ministère des Affaires étrangères : ce dernier explique que tant que l'aéroport de Kaboul n'est pas rendu au trafic civil, ce ne sera pas possible de procéder à des évacuations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.