Affaire Skripal: des diplomates russes expulsés quittent l'ambassade à Londres

Chargement en cours
 Des personnes portant des bagages quittent l'ambassade de Russie à Londres, le 20 mars 2018

Des personnes portant des bagages quittent l'ambassade de Russie à Londres, le 20 mars 2018

1/2
© AFP, Daniel LEAL-OLIVAS
A lire aussi

AFP, publié le mardi 20 mars 2018 à 13h38

Des diplomates russes ont quitté leur ambassade mardi à l'expiration de l'ultimatum fixé par Londres pour sortir du  pays en rétorsion à l'empoisonnement d'un ex-espion russe, objet d'une enquête qui pourrait prendre des mois, selon la police.

Plusieurs dizaines de personnes, y compris des enfants et des animaux domestiques, sont montées à bord des véhicules à plaque diplomatique, ont constaté des journalistes de l'AFP. La Première ministre Theresa May leur avait donné une semaine, mercredi dernier, pour quitter le pays.

En retour, Moscou a décidé samedi d'expulser 23 diplomates britanniques et de fermer le British Council, instrument du rayonnement culturel britannique à travers le monde.

Ces départs interviennent alors que Theresa May a réuni une nouvelle fois son Conseil de sécurité nationale pour faire le point sur l'enquête et décider d'éventuelles nouvelles sanctions contre Moscou, accusé d'être responsable de l'attaque à l'agent innervant menée contre l'ex-agent double Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, le 4 mars à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre).

Tous deux sont depuis "dans le coma", a déclaré le ministre britannique des Affaire étrangères Boris Johnson, dans une tribune dans le Daily Telegraph mardi.

Le nouveau chef de la police anti-terroriste britannique, Neil Basu, a affirmé que l'enquête pourrait prendre des mois.

"C'est sans doute frustrant pour les gens mais cela va prendre des semaines, voire des mois", a déclaré sur la BBC M. Basu qui prend officiellement ses fonctions mercredi, en remplacement de Mark Rowley qui part à la retraite.

"Nous avons récolté environ 400 témoignages. Nous en avons d'autres encore à recueillir. Nous avons rassemblé près de 800 indices et avons visionné 4.000 heures de vidéos", a-t-il ajouté, tandis que quelque 250 détectives sont mobilisés pour cette enquête.

Lundi, Moscou a réclamé à Londres des "preuves" à l'appui de ses accusations ou des excuses. 

"Tôt ou tard, il faudra répondre de ces accusations infondées: soit fournir des preuves, soit présenter ses excuses", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, tandis qu'à Bruxelles les chefs de la diplomatie de l'Union européenne assuraient Londres de leur "totale solidarité".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Affaire Skripal: des diplomates russes expulsés quittent l'ambassade à Londres
  • Une énigme a verser dans l’enquête: les passants qui ont découverts l'agent russe et la fille sur le banc n'ont pas été intoxiqués!!! Alors que le policier l'a été? Bizarre non!

  • Bon retour chez vous, n'ayez aucun regret !!!

  • Thatcher et May
    Margaret Thatcher était en grande difficulté au sein de son parti et voyait sa côte de popularité s'effondrer dans l'opinion publique. Elle a alors attaqué aux Malouines, appelé au nationalisme anglais et a retrouvé en quelques jours une situation politique confortable. Thérésa May était peu avant le congrès de son parti fortement critiquée et sa côte de popularité était en berne. Heureusement il y a eu l'affaire russe. Theresa May a mobilisé l'opinion, en appelé au nationalisme anglais et a fait un triomphe au congrès de son parti. Que les russes soient ou non dans le coup lui importe peu.

  • Cela ne doit quand même pas être sorcier de donner des preuves, puisqu'ils ont soit disant des centaines de témoins, mais témoins de quoi exactement ???
    L'enquête va prendre des mois, sont ce les instructions de Trump le Félé ????
    Quand on proclame que c'est untel, avec cela, à tel endroit, il faut quand même un jour le prouver !!!!!
    Pauvre petit AGENT DOUBLE, et si tout simplement les russes avaient été plus rapides que les britishes, va savoir .....

  • qui avait interdit a tuer ces gens sinon Poutine.