Administration Trump, le remaniement permanent

Administration Trump, le remaniement permanent

John Bolton, le nouveau conseiller à la sécurité nationale, ici photographié le 22 février 2018 à la convention conservatrice CPAC

Libération, publié le vendredi 23 mars 2018 à 09h12

Sa moustache avait bien été aperçue ce jeudi après-midi par des journalistes dans les couloirs de la West Wing, à la Maison Blanche. Mais c'est via Twitter que le très conservateur John Bolton, ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, conseiller officieux de Donald Trump et commentateur sur Fox News - chaîne que le président affectionne particulièrement -, a eu confirmation de sa nomination: «Je suis heureux d'annoncer qu'à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale», a indiqué le président américain sur le réseau social. Interrogé par Fox News juste après le tweet présidentiel, Bolton, 69 ans, a en effet affirmé ne pas s'attendre à une officialisation si rapide. «Je suis toujours en train d'assimiler l'information,…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Administration Trump, le remaniement permanent
  • en France aussi il y a des remaniements constants durant un quinquennat
    fausse qu'en France on joue aux chaises musicales où les ministres ne partent jamais mais changent simplement de ministère

    Merci de nous proposer une comparaison entre la France et les Etats-Unis, mais avez vous réalisé une distinction sur une période précise entre les départs de l'équipe de Trump et ceux enregistrés autour de Macron ?

    c'est justement ce que je dis portalis1 en France on a pris les copains qui ont été ministres dans les gouvernements précédents
    meme si leurs prestations précédentes ont été des fiasco
    aux USA , on parle de trump mais sous Obama ou Clinton ou bush ou carter etc celui qui n'était pas apte était remercié
    vérifiez comme tous ceux qui vont le faire

    promemoria vous citiez Nanterre , je vous ai rappelé simplement ce qui s'y est passé et dont vous avez du etre témoin

    Vous parlez de remaniements constants en France : je croyais que vous proposiez une comparaison ! Ceci dit, je vous laisse libre d'élargir la comparaison aux prédécesseurs de Trump

    portalis1 pourquoi la comparaison avec les départs sous Obama et Clinton vous gène
    parce que en se penchant dessus on risque de voir que ceux ci sont peut etre supérieur à ceux de trump
    lorsque l'on s'engage sur une piste il faut d'abord vérifier qu'elle ne soit pas mouvante et que l'on y enlise
    et vous prenez souvent ce genre de piste

    Pour être sérieux, il faudrait des chiffres et une analyse quant aux raisons des démissions ! Par ailleurs, vous affirmez qu'il y a autant de remaniements en France et en même temps, vous critiquez une stabilité due à du copinage ! N'est-ce pas contradictoire ?

    L'article commenté fait état de remaniements à hauteur de 48% dans l'équipe de Trump et de 24% sur la même période sous Obama ! Mais peut-être avez-vous d'autres chiffres ?

    portalis1 vous qui me réclamez sans cesse mes sources
    avez vous des sources pour les chiffres que vous avancez
    la références des statistiques tenues pour chaque mandat présidentiel

    Dans les articles que vous commentez simplement

    portalis1 l'article que j'ai commenté ne fait état que d'un départ massif de conseillers en une seule fois sous Obama
    il avait été édité du temps de la présidence de Obama regardez la date que j'ai mis
    trump étant à l'époque un inconnu en politique pourquoi les médias auraient fait un comparatif
    finalement vous faites des affirmations sans référence ni preuves

    Je fais référence à l'article de libé que vous avez commenté (sans le lire manifestement)

  • c'est le mode de fonctionnement américain ; le remaniement constant
    à l'inverse de l'immobilisme français où l'on privilégie les relations aux compétences
    aux USA lorsque cela ne va pas ce n'est pas la faute des salariés mais de la direction

  • c'est le mode de fonctionnement américain ; le remaniement important
    à l'inverse de l'immobilisme français où l'on privilégie les relations aux compétences
    aux USA lorsque cela ne va pas ce n'est pas la faute des salariés mais de la direction

    Libre à nous de nous affirmer que Trump à du mal à trouver des personnes compétentes. Sinon pourquoi tant de changements ? Vous êtes également libre de dénoncer l'immobilisme français : il est vrai que certains partis préfèrent se débarrasser des opposants au chef que du chef lui-même, y compris quand celui-ci a largement montré ses limites

    a du mal ! Pardon

    portalis1 meme si l'on ne le disait pas que ce soit sous Obama ou Clinton ou les autres s'était pareil
    ceux qui n'étaient pas apte partaient
    voici ce que l'on pouvait lire dans un média français le 13/08 2010 à 14 h
    Vague de démissions parmi les conseillers de Barack Obama
    vous avez tous les mots clé pour vérifier
    voici ce que l'on peut y lire
    Arrivés à Washington en même temps que Barack Obama, certains ont donc décidé de quitter le navire au bout de dix-huit mois de mandat. Les uns après les autres, ils ont rendu leurs badges et leurs BlackBerrys pour rejoindre l'«extérieur»
    portalis1 enlevez vos œillères et lisez attentivement l'article

    portalis1 vous devez parler du parti qui respecte la démocratie qui consiste à respecter à la décision majoritaire
    le contraire de la démocratie est la tour de Babel où tout minoritaire veut imposer sa volonté à la majorité
    voilà pourquoi le FN est le premier parti de France pendant que les autres sont en déconfiture

    J'espère que vous avez lu l'article pour comprendre les raisons de ces démissions ? Pour le reste, je ne peux que vous donner raison sur l'immobilisme de certains partis français à maintenir des chefs qui ont montré leurs limites

    portalis1 les raisons des démissions sous trump sont identiques à celles massives qui avaient lieu sous Obama ou Clinton et les autres

    L'article fait état d'un remaniement à hauteur de 48% de l'équipe Trump et de 24% de l'équipe Obama sur une même période : vous avez raison de nous inviter à une comparaison !

    citez la référence des statistiques pour les départ sous chaque mandat
    d'où sortez vous ces %
    portalis1 il y a des départs isolés sous trump et je vous ai cité des départs collectifs sous Obama avec la référence

    Dans les articles que vous commentez (il suffirait de les lire)

    portalis1 comment connaissez vous les articles vu que je ne cite pas la source
    si vous aviez recherché et trouvé la source vous auriez vu comme ceux qui l'on fait que l'article date du temps d'Obama
    trump étant un inconnu en politique à cette époque
    si vous aviez lu attentivement ma référence vous l'auriez constaté
    voici ce que l'on pouvait lire dans un média français le 13/08 2010 à 14 h
    rappelez nous depuis quand trump est president "janvier 2017"
    soit un delta de plus de 6 ans avec l'article et le média en question n'est pas un media d'astrologie qui prévoit l'avenir