Accès à l'IVG : dans le monde, un droit toujours entravé

Accès à l'IVG : dans le monde, un droit toujours entravé

Libération, publié le jeudi 24 mai 2018 à 15h49

Quatorze ans de prison. C'est ce que risquent à l'heure actuelle les femmes irlandaises qui auraient recours à l'IVG. Ces sanctions sévères vont-elles être levées ? L'avortement va-t-il y être autorisé ? Ce vendredi, l'Irlande se prononce par référendum sur une éventuelle évolution de sa loi, l'une des plus restrictives d'Europe : depuis vingt-cinq ans, l'avortement est proscrit par la Constitution. Toutefois, en 2013, un léger assouplissement a été adopté : l'IVG n'est toléré qu'en cas de risque «réel et substantiel» pour la vie de la femme enceinte. A l'image de l'Irlande, une vingtaine de pays dans le monde proscrivent les interruptions volontaires de grossesse. En Europe, c'est le cas notamment de l'île très catholique de Malte, où toute infraction fait

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.