A Turin, une réduction accordée aux arabophones suscite la controverse

A Turin, une réduction accordée aux arabophones suscite la controverse

Italy, Turin - February 9, 2018
Press conference of candidate Giorgia Meloni (Fratelli D' Italia) in front of the Egyptian museo (Museo Egizio) with a banner reading: NO ISLAMIZZAZIONE (no Islamization)

A lire aussi

Libération, publié le mardi 13 février 2018 à 21h34

 

«Bienheureux celui qui parle arabe.» En lançant ce message sous forme de publicité dans les rues de Turin, le directeur du musée des Antiquités égyptiennes de la ville, Christian Greco, ne pensait pas déclencher une violente polémique politique à quelques semaines des élections législatives du 4 mars.

 

L'extrême droite l'accuse de discrimination à l'encontre des Italiens et certains responsables réclament sa tête.

En clair, pour inciter les«nouveaux Italiens»,c'est-à-dire les immigrés de la ville, à visiter les galeries - le musée a été fondé en 1824 et présente l'une des plus belles collections égyptologiques du monde -, le jeune conservateur, formé notamment à Leyden (Pays-Bas) et nommé en 2014, a pris une initiative originale mais controversée :…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - A Turin, une réduction accordée aux arabophones suscite la controverse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]