A Tunis, Macron parle «langue française», «humilité» et «heures sombres»

A Tunis, Macron parle «langue française», «humilité» et «heures sombres»

Emmanuel Macron et sa femme Brigitte sur le chemin de la Medina de Tunis, jeudi.

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 01 février 2018 à 16h57

Durant cinquante-trois minutes, Emmanuel Macron a embarqué, au rythme de son intonation chaloupée, les quelque 140 députés présents (sur 217) à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), à Tunis, jeudi. Une traversée verbale tantôt onirique, tantôt grave au gré des courants de l'histoire, des hauts faits d'armes de cette «grande nation, de ce grand peuple» comme l'abolition de l'esclavage dès 1846, aux tragédies comme l'attentat du musée du Bardo en mars 2015, qui a coûté la vie à 22 personnes dont 4 Français. Emmanuel Macron a cependant toujours tenu à garder le cap de l'«humilité», fil rouge du discours et notion chère à son mentor, le philosophe Emmanuel Levinas.

Humilité au moment d'évoquer «les heures sombres» de l'histoire de France en Tunisie.…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - A Tunis, Macron parle «langue française», «humilité» et «heures sombres»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]