À Rome, la Fontaine de Trevi tourne au rouge

À Rome, la Fontaine de Trevi tourne au rouge©Capture L'Express

Source L'Express, publié le samedi 28 octobre 2017 à 11h03

Les touristes venus jeter leur pièce de monnaie dans la célèbre fontaine de Trevi ont eu la surprise de découvrir une eau couleur rouge sang ce jeudi.

La fontaine de Trevi a viré au rouge jeudi. L'activiste italien Graziano Cecchini a versé un colorant dans l'eau du célèbre monument, afin de dénoncer la corruption à Rome.

L'homme a immédiatement été arrêté par la police et l'eau de la fontaine a été entièrement évacuée, afin d'éviter tout dommage sur l'édifice.



Le même activiste avait déjà coloré la fontaine en 2007, pour une raison bien différente cette fois-ci. Il avait qualifié son geste de "futuriste" en référence au mouvement artistique. Trois ans plus tard, plusieurs personnes avaient à leur tour versé de la teinture rouge dans l'eau de la fontaine. Le liquide avait laissé une marque sur l'un des rebords de la fontaine jusqu'à ce que les pompiers et la police se chargent de vider l'eau colorée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
29 commentaires - À Rome, la Fontaine de Trevi tourne au rouge
  • denoncer la corruptioon en italie comme dans le reste du monde, c'estun sacré travail mais qu'il n'est pas pres de gagner! et nous non plus d'ailleurs, la corruption est le mal terrible qui existe depuis que le monde est monde!

  • C'est la contagion des statues de la Vierge qui saignent !

  • Ce n'est que ça ? En voyant la photo, j'ai cru qu'il y avait eu un meurtre !

  • quelle idiot de faire une chose pareille, c'est pas du tout malin de sa part, avec sa bétise il peut abimer la fontaine

  • Il n'y a pas qu'à Rome qu'il y a de la corruption, regardons aussi dans notre propre pays.