A Kidal, une visite gouvernementale pour effacer le «Waterloo national»

A Kidal, une visite gouvernementale pour effacer le «Waterloo national»

Patrouille conjointe à Kidal, en octobre 2016, de militaires français de l'opération Barkhane et d'anciens rebelles touaregs de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA).

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 23 mars 2018 à 10h52

La dernière visite d'un Premier ministre malien à Kidal remonte au 17 mai 2014. Un souvenir cuisant : le déplacement de Moussa Mara dans le fief des Touaregs du nord du Mali avait été qualifié de «Waterloo national» par la presse malienne. Dès son arrivée, des affrontements avaient éclaté entre les puissants groupes armés touaregs et les forces régulières, forçant le chef du gouvernement à quitter la ville sous les balles.

Quatre ans plus tard, son ministre de la Défense (qui n'avait pas fait le voyage à Kidal à l'époque) est devenu à son tour Premier ministre. Soumeylou Boubèye Maïga a entamé ce jeudi une tournée dans le nord du pays, qui échappe toujours largement au contrôle de l'administration malienne. Son avion devait se poser dans l'après-midi à…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.