À Beyrouth, dans le "bunker" de Saad Hariri

À Beyrouth, dans le "bunker" de Saad Hariri©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 07h10

"Le Point" a rencontré le Premier ministre libanais "démissionnaire" à son arrivée dans la capitale libanaise après trois semaines "d'exil".

C'est un pâté de maisons qui trône au cœur de Beyrouth. Un nouveau quartier luxueux entièrement reconstruit il y a quelques années où de beaux immeubles côtoient quelques maisons patriciennes aux allures de villas californiennes. Ce mercredi 22 novembre, jour de la fête de l'Indépendance du pays, ce quartier de la capitale libanaise d'ordinaire si calme ressemble à un camp militaire.

Sur la route qui mène à « la maison du centre », le domicile privé de Saad Hariri, les barrages se succèdent. Celui de la police, celui de gardes privés armés de kalachnikov et de talkie-walkie. Les voitures sont systématiquement fouillées par…

Lire la suite sur LEPOINT

 
0 commentaire - À Beyrouth, dans le "bunker" de Saad Hariri
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]