A Baltimore, le procès de policiers ripoux tourne au grand déballage

A Baltimore, le procès de policiers ripoux tourne au grand déballage

Un jeune garçon de Baltimore brandit un panneau insultant la police, en avril 2015, lors d'une manifestation pour dénoncer les bavures après la mort de Freddie Gray.

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 14 février 2018 à 18h02

C'est Leo Wise, le procureur de Baltimore, qui a le mieux résumé dix ans d'abus tous plus incroyables les uns que les autres, comme le relève le Baltimore Sun : «Dit simplement, ils étaient à la fois flics et voleurs.» Lundi, six policiers de la Gun Trace Task Force, unité d'élite en charge de la traque et de la destruction des armes liées au trafic de drogue, ont été reconnus coupables de vol et racket sur des dealers, des petits délinquants et des innocents.

Les policiers incriminés misaient sur le fait que leurs victimes, des Afro-Américains en grande majorité, ne se tourneraient pas vers la justice pour se plaindre. Et ils avaient raison, puisque c'est l'office de lutte contre le trafic de stupéfiants qui a mis au grand jour leurs nombreux crimes, en tombant sur une…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - A Baltimore, le procès de policiers ripoux tourne au grand déballage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]