Kaboul: veillée funèbre pour le médecin japonais tué avec cinq afghans dans un attentat

Kaboul: veillée funèbre pour le médecin japonais tué avec cinq afghans dans un attentat
Veillée à Kaboul le 5 décembre 2019 en hommage médecin japonais, Tetsu Nakamura, qui avait consacré sa vie à aider les malades et a été assassiné

, publié le jeudi 05 décembre 2019 à 16h34

Des Afghans ont tenu jeudi des veillées funèbres à la mémoire d'un médecin japonais, Tetsu Nakamura, assassiné mercredi, et qui avait consacré sa vie à aider les malades et les agriculteurs dans l'est de l'Afghanistan.

Le docteur Nakamura, 73 ans, a été tué à l'arme automatique avec cinq gardes et collaborateurs à Jalalabad, dans la province de Nangarhar, où il travaillait depuis les années 1980. 

A Kaboul, plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées autour de bougies avec des panneaux le qualifiant de "vrai héros". "Le docteur Nakamura était une icône d'humanité", a dit un participant, Hekmat.

Le médecin avait fondé Peace Medical Services (PMS), qui après l'aide médicale s'était spécialisée dans l'irrigation, permettant de cultiver de grandes étendues arides du Nangarhar. Il avait été fait citoyen d'honneur de l'Afghanistan il y a deux mois par le président afghan Ashraf Ghani. 

La famille de Tetsu Nakamura est en route pour Kaboul pour rapatrier son corps la semaine prochaine, selon l'agence de presse japonaise Jiji.

La grande chaîne de télévision privée Tolonews lui a consacré un long sujet jeudi, au même moment où des veillées funèbres se tenaient dans d'autres provinces, dont Nangarhar et Parwan (nord de Kaboul). 

Plusieurs participants ont exprimé leur colère face à l'incapacité des autorités à garantir sa sécurité.

Les talibans ont démenti toute implication dans sa mort. La province de Nangarhar compte un grand nombre de leurs combattants mais aussi des éléments du groupe jihadiste Etat islamique. Les autorités ont affirmé récemment les avoir neutralisé. 

"Nous demandons au gouvernement de traduire en justice les responsables au plus vite", disait une bannière à la veillée funèbre à Kaboul.

Les attaques contre des ONG sont assez rares. Mais celle contre M. Nakamura fait suite à celle contre un véhicule de l'ONU à Kaboul le 29 novembre, qui a tué un Américain travaillant pour le programme de développement des Nations Unies (PNUD).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.