Handball : Les Bleus calment le jeu

Handball : Les Bleus calment le jeu©Media365

publié le vendredi 30 juillet 2021 à 17h14

Le début de compétition est parfait pour l'équipe de France aux Jeux, mais c'est justement là que Guillaume Gille et ses hommes doivent conserver la tête froide. Même après leur superbe victoire devant l'Espagne (38-32).

Les handballeurs ont décroché une victoire de prestige face à l'Espagne (36-31). Mais comme le rappelle le sélectionneur Guillaume Gille (sur le site de la Fédération Française), "on peut être brillants comme on l'a été ces derniers jours et vivre une grosse désillusion en quarts de finale" : "On le sait, ça fait partie de ces moments délicats à passer dans une compétition olympique. Nous sommes centrés là-dessus. On a dominé l'Espagne en lui passant 37 buts, ce qui n'arrive pas souvent. Ce sont clairement des éléments très positifs pour notre jeu et pour la confiance. Mais ce sont seulement des matchs de poule, et à part ces faits de gloire de laisser l'Espagne et l'Allemagne derrière nous, ça nous met bien au classement de la poule."

Gérard : "La seule chose autour du cou, c'est le cordon de l'accréditation"

Si bien que les Bleus sont assurés de terminer en tête, grâce à la défaite de la Norvège devant l'Allemagne (28-23). Nedim Remili évoque "un match presque parfait, comme souvent" : "On a des petits moments de moins bien, mais dans l'ensemble, les matchs ont été plutôt très, très bons. Dès que l'équipe décide de remettre un coup d'accélérateur, on fait la différence (...) On est ensemble depuis le 23 juin, j'ai l'impression que ça fait six mois. C'est très long, mais on a mis du cœur à l'ouvrage (...) Depuis le début de la compétition, on sait pourquoi on est là, on sait ce qu'on veut et on est seulement concentrés sur ça. Je pense que nous sommes très forts physiquement. On a envie d'aller chercher cette médaille ensemble. C'est très positif."

Dans le ton de son coach, Luc Abalo veut "rester humble" : "Le piège serait de penser que nous montons en puissance et qu'on n'ira pas plus haut. Il faut continuer à progresser." Même topo chez le gardien Vincent Gérard : "C'était un gros match abouti, mais nous sommes à la moitié du chemin. Il ne faut pas s'enflammer : la seule chose que nous avons autour du cou, c'est le cordon de l'accréditation." Un quart de finale face au Portugal devient l'hypothèse la plus plausible, même si Bahreïn ou le Japon peuvent aussi être l'adversaire de la France pour une place dans le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.