Escrime (H) : Des fleurettistes en or !

Escrime (H) : Des fleurettistes en or !©Media365

publié le dimanche 01 août 2021 à 14h02

L'équipe de France masculine de fleuret est devenue championne olympique en écrasant la Russie sur le score de 45-28 en finale. C'est la 21eme médaille pour la France, la cinquième en or !

Les épreuves d'escrime olympiques se terminent de la plus belle des façons pour la France ! L'équipe masculine de fleuret a en effet décroché la médaille d'or en réussissant la finale parfaite contre la Russie ! Battus 45-41 en finale il y a cinq ans à Rio, les Bleus ont pris une éclatante revanche (même si les deux équipes ont changé depuis) en s'imposant 45-28 ! Erwann Le Péchoux, futur retraité, Julien Mertine et Enzo Lefort n'ont laissé aucune chance aux frères Anton et Kirill Borodachev et Timur Safin. Après les trois premiers assauts, conclus par trois victoires, la France menait déjà 15-8. La victoire 7-3 d'A.Borodachev sur Mertine a permis aux Russes de se rapprocher (18-15), mais après le nul (3-3) entre Le Péchoux et Safin, les Bleus ont gagné les quatre derniers assauts, pour l'emporter avec 17 touches d'avance ! Un véritable récital ! L'équipe de France d'escrime quitte donc Tokyo avec cinq médailles, dont deux en or, contre seulement trois (une en or) en 2016. Après neuf jours de compétition, la délégation française compte 21 médailles au total, dont cinq en or, contre 22 médailles dont sept en or à Rio au même stade. Il va falloir cravacher en deuxième semaine pour réussir l'objectif de 42 médailles.Si vous avez manqué la matinée :L'équipe de France d'escrime va conclure ces Jeux Olympiques de Tokyo avec une cinquième médaille. Opposés aux Japon, surprenant tombeur de l'Italie en quarts de finale, les fleurettistes tricolores se sont qualifiés pour la finale de l'épreuve par équipes. Le trio composé d'Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Enzo Lefort a su faire fi d'une entame d'assaut réussie de la part de leur adversaire pour sortir victorieux. Car Enzo Lefort face à Kyosuke Matsuyama et surtout Julien Mertine contre Takahiro Shikine ont été en difficulté, le Japon menant de quatre touches après trois relais. Mais, profitant de son duel face au maillon faible adverse Toshiya Saito, Enzo Lefort a inversé la tendance et redonné l'avantage aux Bleus. Ce même Toshiya Saito a craqué contre Julien Mertine avant qu'Enzo Lefort assure contre contre Takahiro Shikine. Mais, alors que sa carrière d'escrimeur prendra fin à l'issue de cette journée, Erwann Le Péchoux a donné des sueurs froides à ses équipiers. Kyosuke Matsuyama, qui a entamé son relais avec huit touches de retard, a ramené le Japon à une touche. Mais ce dernier n'est pas allé au bout et, concédant les deux dernières touches, voit les Bleus se qualifier pour la finale (45-42). La Russie, tombeuse des Etats-Unis (45-41) sera leur adversaire.

Mise en route laborieuse pour les Bleus

Les Bleus ont joué à se faire peur lors des quarts de finale. Opposés à l'Egypte pour leur entrée en lice, Julien Mertine, Enzo Lefort, Maxime Pauty et Erwann Le Péchoux ont fini par faire la différence. Car ce sont bien les Egyptiens qui ont pris le meilleur départ, menant d'une touche au terme du premier assaut grâce à Alaaeldin Abouelkassem. Si Enzo Lefort a fait le nécessaire pour redonner l'avantage à l'équipe de France, Maxime Pauty a été mis en difficulté par Mohamed Hamza, contraignant Julien Mertine à faire le forcing contre Mohamed Hassan pour remettre les Bleus devant pour deux touches. Après deux assauts une nouvelle fois indécis, le staff de l'équipe de France a décidé de remplacer Maxime Pauty par Erwann Le Péchoux, ce qui a pu déstabiliser les Egyptiens. grâce à un 5-1 dans son assaut face à Mohamed Hassan, le vice-champion olympique par équipes à Rio a donné le coup de fouet qu'il fallait aux Tricolores pour se détacher irrémédiablement dans ce quart de finale. Les Français se sont imposés de onze touches (45-34) pour valider leur qualification en demi-finales.(Avec M.W.)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.