Cyclisme (H) : La course en ligne pour Carapaz devant Van Aert et Pogacar, Gaudu prend la septième place

Cyclisme (H) : La course en ligne pour Carapaz devant Van Aert et Pogacar, Gaudu prend la septième place©Panoramic, Media365

publié le samedi 24 juillet 2021 à 10h35

Une semaine après avoir fini sur le podium du Tour de France, Richard Carapaz a été sacré champion olympique de la course en ligne à Tokyo. Wout Van Aert et Tadej Pogacar complètent le podium alors que David Gaudu a été dans le coup jusqu'au bout, avec la septième place sur la ligne d'arrivée.


Richard Carapaz va une nouvelle fois faire la fierté de l'Equateur ! Vainqueur du Tour d'Italie en 2018, il a remporté ce samedi au Fuji International Speedway la deuxième médaille d'or aux Jeux Olympiques de l'histoire de son pays. 25 ans après le marcheur Jefferson Pérez. Une course en ligne longue de 234 kilomètres lancée depuis le Parc Misashinonomori de Tokyo qui a très vite vu un groupe de huit coureurs dont Juraj Sagan, Eduard Grosu ou Nic Dlamini se détacher du peloton. Malgré le tempo de l'équipe de Belgique, qui a misé gros sur Wout Van Aert et Remco Evenepoel, cette échappée a d'abord pris neuf minutes d'avance. Mais, alors que le Namibien Tristan de Lange a montré le maillot en partant en contre avant d'abandonner, l'avantage des coureurs de tête a atteint un maximum de 20 minutes avec un peu plus de 150 kilomètres à parcourir sur les pentes du Mont Fuji. C'est à ce moment que la Slovénie a missionné Jan Tratnik pour hausser le ton aux côtés de la Belgique et d'un certain Greg Van Avermaet. Tenant du titre, le coureur belge s'est mué en équipier de luxe lors de cette course en ligne olympique. Alors que la Pologne a également apporté son écot, une chute a mis à terre des coureurs tels Tao Geogeghan Hart et Geraint Thomas.

Van Avermaet s'est sacrifié pour Van Aert

Ce dernier, une nouvelle fois blessé, n'est pas allé plus loin que le premier passage dans le paddock du Fuji International Speedway. En tête de course, l'échappée s'est petit-à-petit délitée sur les pentes de Doshi Road puis du Kagosaka Pass alors que l'écart a commencé à se réduire. La montée du Fuji Sanroku, à un peu plus de 100 kilomètres de l'arrivée, a vu le peloton fondre alors que la Nouvelle-Zélande a envoyé Patrick Bevin placer un relais appuyé. C'est à ce moment que Greg Van Avermaet a définitivement vu ses cinq ans comme champion olympique prendre fin, ayant conclu son travail collectif. Une course disputée par une forte chaleur et sous une importante humidité qui a touché les organismes, Alejandro Valverde étant lâché une première fois dans la montée du Fuji Sanroku, tout comme un Rémi Cavagna qui a mesuré ses efforts en vue du contre-la-montre, avant de faire son retour. A l'arrivée sur le Fuji International Speedway, l'échappée n'a plus compté que cinq minutes d'avance. A l'entame des 60 derniers kilomètres, après un démarrage de Damiano Caruso et Tiesj Benoot, c'est Remco Evenepoel qui a haussé l'allure avec Eddie Dunbar et Vincenzo Nibali.

Carapaz a saisi sa chance, des regrets pour Van Aert et Pogacar

Des accélérations, dont une de l'équipe de France, qui ont mis un terme à l'échappée à 50 kilomètres de l'arrivée. L'allure intense imposée au groupe de tête dans les pentes du Mikuni Pass a provoqué un nouvel écrémage, avec notamment Guillaume Martin qui laissé David Gaudu seul Tricolore encore en lice pour le podium. Tadej Pogacar s'est alors signalé avec un premier démarrage à 37 kilomètres de l'arrivée, avec Brandon McNulty et Michael Woods dans la roue. Après une accélération de Michal Kwiatkowski, un groupe de douze coureurs s'est formé aux avant-postes mais sans entente exceptionnelle. Les pentes du Kagosaka Pass, à un peu moins de 30 kilomètres du but, ont vu les démarrages se multiplier. Michael Woods, Bauke Mollema, Jakob Fuglsang ont tous tenté de partir mais Wout Van Aert n'a rien laissé partir. Mais Brandon McNulty et Richard Carapaz ont eu raison de la volonté du Belge, lassé d'être le seul à faire les efforts. Le duo de tête a rapidement pris 45 secondes d'avance sur un groupe où seuls Wout Van Aert et Tadej Pogacar ont roulé. A sept kilomètres du but, profitant d'un faux-plat montant, Richard Carapaz a placé un démarrage et s'est alors envolé vers la médaille d'or, Van Aert et Pogacar coupant leur effort face au manque d'entrain de leurs rivaux. Alors que l'Equatorien a pu savourer son titre olympique, le sprint a vu Wout van Aert prendre le meilleur sur Tadej Pogacar pour la médaille d'argent. Seul Français à avoir tenté de peser sur la course, David Gaudu prend la septième place.JEUX OLYMPIQUES / CYCLISME SUR ROUTE (H)Course en ligne (234km) - Samedi 24 juillet 20211- Richard Carapaz (EQU) en 6h04'26''2- Wout Van Aert (BEL) à 1'07''3- Tadej Pogcar (SLO) à 1'07''4- Bauke Mollema (PBS) à 1'07''5- Michael Woods (CAN) à 1'07''6- Brandon McNulty (USA) à 1'07''7- David Gaudu (FRA) à 1'07''8- Rigoberto Uran (COL) à 1'07''9- Adam Yates (GBR) à 1'07''10- Maximilian Schachmann (ALL) à 1'07''...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.