Canoë-Kayak en ligne : Déception pour Beaumont et Hostens

Canoë-Kayak en ligne : Déception pour Beaumont et Hostens©Panoramic, Media365
A lire aussi

publié le jeudi 05 août 2021 à 04h31

En lice pour des médailles, les Français Maxime Beaumont et Manon Hostens n'ont pas tenu la distance ce jeudi matin en demi-finale, respectivement en K1 200m et en K1 500m.

Cinq ans après l'argent ramené de Rio, Maxime Beaumont a assuré à l'occasion des séries du K1 200m. Le kayakiste de Boulogne-sur-Mer n'a pas forcé son talent pour prendre la deuxième place de sa course, à un peu moins de quatre dixièmes de seconde de l'Italien Manfredi Rizza. Un résultat qui lui permet de s'éviter l'effort de participer à un quart de finale en fin de programme ce mercredi sur le Canal de la Forêt de la Mer. Des séries du K1 200m qui se sont avérées être très rapide. En effet, le meilleur temps olympique sur cette distance, établi à Rio par le Britannique Liam Heath (35''197), a été battu à deux reprises. Tout d'abord, le Suédois Petter Menning a dominé la première série en 34''698 avant que le Hongrois Kolos Csizmadia, dès la deuxième série, n'améliore en 34''442. S'il veut ambitionner de faire mieux qu'au Brésil, Maxime Beaumont va devoir élever son niveau de jeu lors des demi-finales. « C'est ça qui fait la magie des Jeux, c'est que tout est possible sur ce bassin. Là, le plus dur va être d'aller en finale. Après, une fois que tu es en finale, tout est possible, a confié Maxime Beaumont au micro de France Télévisions après sa course. Ce bassin est très rapide mais il est aussi très difficile, le vent est un peu de dos mais aussi de côté et on peut vite faire un erreur. »

Hostens obtient son billet pour les demi-finales, pas Hubert et Burger

Seule Tricolore engagée sur le K1 500m féminin, Manon Hostens n'a pas été en mesure d'assurer une qualification pour les demi-finales dès les séries. Très rapidement distancée par la Suédoise Linnea Stensils et l'Australienne Alyce Wood, la Tricolore n'a pas pu améliorer la sixième position qui était la sienne à mi-distance. Manon Hostens a concédé un peu plus de cinq secondes et demie à celle qui remporte cette série et a dû disputer un quart de finale. Une manche de repêchage qu'elle a su mieux aborder. La Tricolore a pris la deuxième place à un peu moins de trois secondes de l'Espagnole Isabel Contreras et obtient son billet pour la suite de la compétition. Sur le K2 1000m masculin, Etienne Hubert et Guillaume Burger sont passés totalement à côté de leur série. Cinquièmes et dernier à plus de 17 secondes des Hongrois Bence Nadas et Balint Kopasz, les Tricolores ont dû passer par un quart de finale... qui n'a pas mieux tourné les concernant. Derniers à huit secondes des Biélorusses Mikita Borykau et Aleh Yurenia, ils n'obtiennent pas leur billet pour les demi-finales.

Déception dans le clan français

Ce jeudi matin au Canal de la Forêt de la Mer, Maxime Beaumont a terminé sa demi-finale au 6eme rang, à près d'une seconde (+0.973) du Hongrois Kolos Csizmadia. Insuffisant pour disputer sa 3eme finale olympique consécutive. Il devra se contenter de la finale B. Pas plus de réussite pour Manon Hostens, 6eme et avant-dernière de sa demi-finale. Loin derrière la Néo-Zélandaise Lisa Carrington avec plus de cinq secondes de retard sur la ligne d'arrivée (+5.714). La Tricolore disputera la finale C.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.