Athlétisme : Vicaut en demies, Bey et Lamote éliminés, Thompson-Herah sacrée sur 100m

Athlétisme : Vicaut en demies, Bey et Lamote éliminés, Thompson-Herah sacrée sur 100m©Media365

publié le samedi 31 juillet 2021 à 15h08

Jimmy Vicaut s'est rassuré en séries du 100m en signant son meilleur temps de la saison (10"07) ce qui lui permet de se qualifier pour les demi-finales. En revanche, Augustin Bey, blessé, est passé au travers des qualifications de la longueur. Elimination également de Renelle Lamote en demi-finale du 800m.

Jimmy Vicaut peut avoir le sourire ! Le sprinteur français a signé son meilleur chrono de la saison au meilleur des moments, en séries des Jeux Olympiques. Le Parisien de 29 ans, perturbé par les blessures depuis qu'il s'est exilé aux Etats-Unis pour s'entraîner, a couru le 100m en 10"07, terminant deuxième de sa série (15eme au total), ce qui lui permet de se qualifier directement pour les demi-finales. C'est le Canadien Andre De Grasse qui a réussi le meilleur chrono, en 9"91 (record de sa saison), devant le surprenant Marcell Jacobs, né au Texas il y a 26 ans d'un père américain et d'une mère italienne, qui a battu le record d'Italie en 9"94. Le record du Kenya a également été battu, par Ferdinand Omurwa (10"01). Il verra les demi-finales lui aussi.

Triplé jamaïcain et chrono supersonique pour Thompson-Herah sur le 100m féminin

Les demi-finales et la finale du 100m féminin se déroulaient également ce samedi, et après des demies dominées par la championne olympique 2008 et 2012 Shelly-Ann Fraser-Pryce (10"73) devant la championne olympique 2016 Elaine Thompson-Herah (10"76), la finale a été historique pour la Jamaïque ! L'île des Caraïbes s'est en effet offert un formidable triplé, avec la victoire de Thompson-Herah, qui conserve donc son titre en réussissant le deuxième chrono de l'histoire : 10"61 ! A 29 ans, celle qui avait réussi le doublé 100m-200m à Rio bat également le record olympique détenu depuis 1988 par la très contestée Florence Griffith Joyner (10"62), et se retrouve à douze centièmes du record du monde détenu par cette même Américaine (10"49). Shelly-Ann Fraser-Pryce (34 ans) décroche la médaille d'argent en 10"47 et Shericka Jackson (27 ans) le bronze en 10"76 (record personnel) dans cette finale qui va rentrer dans l'histoire du sprint. Même l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, si brillante en séries, a dû se contenter de la quatrième place, en 10"91.

Bey blessé et éliminé, Lamote ne passe pas les demies

Les qualifications du saut en longueur se sont mal passées pour le seul représentant français en lice, Augustin Bey. Le Lorrain de 25 ans n'a pas réussi la moindre marque, mordant ses deux premiers essais avant de renoncer au dernier. Bandé au niveau du mollet, il n'a pas pu défendre ses chances et la finale se déroulera donc sans lui. C'est le Cubain Juan Miguel Echevarria qui a réussi le meilleur saut des qualifications, et même son meilleur saut de la saison, avec 8,50m. Dernière Française en lice ce samedi soir, Renelle Lamote n'est pas parvenue à franchir le cap des demi-finales. La Française a terminé cinquième de sa course, en 1'59"40, et n'a pas été repêchée au temps alors seules les deux premières se qualifiaient directement. Lamote a terminé huitième au final de ces demies-finales où l'Américaine Athing Mu a signé le meilleur temps en 1'58"07.

Doublé suédois au disque, la Pologne dans l'histoire

La finale du lancer du disque masculin était également au programme de ce samedi, et c'est un doublé suédois ! Le champion du monde en titre Daniel Stahl (28 ans) a décroché sa première médaille olympique, grâce à un jet à 68,90m à son deuxième essai, et a devancé son compatriote Simon Pettersson (27 ans), neuvième des derniers Mondiaux, qui a lancé à 67,39m à son cinquième essai. La médaille de bronze revient à l'Autrichien Lukas Weisshaidinger (29 ans), médaillé de bronze mondial en 2019, avec 67,07m, soit cinq centimètres de mieux que le quatrième, l'Australien Matthew Denny, qui a réussi le meilleur jet de sa carrière. Le relais 4x400m mixte a fait ses grands débuts olympiques ce samedi, et c'est la Pologne qui a décroché le premier titre de l'histoire de cette épreuve ! Karol Zalewski, Natalia Kaczmarek, Justyna Swiety-Ersetic et Kajetan Duszynski se sont imposés en 3'09"87 devant le quatuor dominicain Feliz-Paulino-Medina Ventura-Ogando (3'10"21) et le quatuor américain Stewart-Ellis-Whitney-Norwood (3-10"22).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.