Athlétisme : Qualifications réussies pour Tavernier au marteau, pas pour David à la longueur

Athlétisme : Qualifications réussies pour Tavernier au marteau, pas pour David à la longueur©Panoramic, Media365

publié le dimanche 01 août 2021 à 03h00

Grâce à un deuxième essai mesuré un centimètre au-delà de la limite de qualification, Alexandra Tavernier s'est qualifiée pour la finale du lancer du marteau. Yanis Esmeralda David, quant à elle, n'a pas passé l'écueil des qualifications de la longueur.

Au lendemain de l'échec de Mélina Robert-Michon au disque, Alexandra Tavernier a assuré pour l'équipe de France. Engagée dans les qualifications du lancer du marteau, la native d'Annecy a répondu présent même si elle a dû s'y reprendre à deux fois pour atteindre la limite fixée à 73,51m. Alors qu'elle a amélioré cette saison son record de France avec 75,38m à l'occasion des championnats de France des lancers longs, la médaillée de bronze lors des championnats du monde en 2015 à Pékin a eu besoin de deux essais pour dépasser cette limite de qualification. Alors que la Polonaise Anita Wlodarczyk n'a pas perdu de temps avec un lancer à 76,99m dès son premier essai, Alexandra Tavernier a pris ses marques avec un marteau retombé à 72,34m. Mais, quelques minutes après la qualification de l'Américaine Brooke Andersen (74,00m), la Française a validé son billet pour la finale, programmée lors de la session de soirée de ce mardi... pour un centimètre ! Alors que l'engin est retombée sur la ligne, le jet a finalement été mesuré à 73,51m. « Au deuxième essai, j'ai cru que j'allais encore rester un tour de plus mais un centimètre, c'est toujours mieux que 49, a confié Alexandra Tavernier au micro de France Télévisions. Il faut aussi savoir que c'est la première fois que les minima sont aussi hauts, un mètre de plus qu'habituellement donc ça fait mal à la tronche. Ça aussi, il faut le digérer. Direction la finale, on va récupérer et débriefer parce que ce n'est pas forcément très beau aujourd'hui (dimanche) mais l'important, c'est de passer parce que c'est le plus piégeux. On peut avoir des surprises, on l'a vu au disque avec Mélina Robert-Michon. La finale, c'est une autre compétition, un autre jour et un autre moment. Je suis prête, tous les voyants sont au vert et il ne me reste plus qu'à lancer. »

David ne passe pas le cut à la longueur

Si Alexandra Tavernier a très bien lancé la journée pour l'athlétisme tricolore, Yanis Esmeralda David n'est pas parvenue à imiter son aînée. Lors des qualifications du saut en longueur, la Tricolore a démarré timidement avec une marque à 6,27m, loin de sa meilleure performance de la saison (6,79m). Le souci, c'est que la championne universitaire NCAA en 2019 n'a pas été en mesure d'améliorer sa marque lors de ses deux essais suivants. Après avoir atteint 6,10m au deuxième essai, elle est retombée à 6,26m lors de sa troisième et dernière tentative. Onzième de son groupe, bien loin d'Ivana Spanovic (7,00m) et Malaika Mihambo (6,98m) qui ont toutes deux réalisé leur meilleure performance de la saison, Yanis Esmeralda David n'est que 23eme au cumul des deux groupes, avec la vice-championne olympique de Rio Brittney Reese qui a dominé le deuxième sautoir (6,86m). Une performance insuffisante pour la Française qui manque la qualification pour la finale pour 33 centimètres.

Gong au sommet au poids

Après le bronze à Pékin en 2008 puis l'argent à Londres en 2012, Lijao Gong atteint enfin la consécration au lancer du poids. La Chinoise, en tête de la finale dès le premier essai avec 19,95m, a haussé le ton sur ses deux dernières tentatives pour aller chercher un nouveau record personnel à 20,58m pour s'assurer du titre de championne olympique. L'Américaine Raven Saunders (19,79m) et Valerie Adams (19,62m), vice-championne olympique à Rio, complètent le podium. Cette matinée à Tokyo a également vu les séries du 3000m steeple féminin se dérouler. La Bahreïnie Winfred Mutile Yavi, qui a pris la suite de la tenante du titre Ruth Jebet, a signé le meilleur temps des trois courses (9'10''80) devant l'Ougandaise Peruth Chemutai (9'12''72) mais les Américains sont au contact avec Emma Coburn (9'16''91) et Courtney Frerichs (9'19''34). En fin de programme, les séries du 400m masculin ont permis à l'Américain Michael Cherry de signer le meilleur temps (44''82) quand le tenant du titre Wayde van Niekerk (45''25) et un des favoris Michael Norman (45''35) n'ont pas forcé leur talent pour s'assurer d'une place en demi-finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.