Athlétisme : Pas de finale pour Robert-Michon, R.Lavillenie au rendez-vous, Tual et Bosse qualifiés sur 800m

Athlétisme : Pas de finale pour Robert-Michon, R.Lavillenie au rendez-vous, Tual et Bosse qualifiés sur 800m©Media365

publié le samedi 31 juillet 2021 à 05h13

Renaud Lavillenie sera le seul Français en finale du saut à la perche quand Gabriel Tual et Pierre-Ambroise Bosse se sont extirpés des séries du 800m. Mélina Robert-Michon n'a pas su être au rendez-vous au disque.

Renaud Lavillenie a dissipé les doutes ! Alors qu'il a souffert ces dernières semaines d'une entorse à une cheville, le champion olympique de Londres sera bien présent en finale du saut à la perche à Tokyo. Si le début de concours de qualification a été très inquiétant avec une barre à 5,50m passée uniquement au troisième essai, le Clermontois a haussé progressivement le niveau à mesure qu'il retrouvait de la confiance. Après avoir passé 5,65m au deuxième essai, c'est dès sa première tentative que l'ancien recordman du monde a passé 5,75m pour s'assurer une place dans les douze premiers au cumul des deux groupes. Valentin Lavillenie et Ethan Cormont n'ont pas connu plus de réussite. Si le frère cadet de Renaud Lavillenie a commencé fort avec 5,30m puis 5,50m au premier essai, il a souffert à 5,65m avec une barre passée à la troisième tentative avant d'échouer à trois reprises contre une barre à 5,75m pour une 17eme place au cumul des deux groupes. Ethan Cormont n'ira pas plus loin. Aux côtés d'Armand Duplantis dans le groupe B, le champion de France 2021 s'est arrêté à 5,50 au deuxième essai, prenant la 22eme place au cumul.

La déception pour Robert-Michon

Ce début de journée au Stade National de Tokyo a vu Mélina Robert-Michon manquer la qualification pour la finale du lancer du disque. Médaillée d'argent à Rio en 2016, la Tricolore n'a pas atteint les 64,00m, limite de qualification fixée avant le début de la compétition. En fait, aucune des athlètes engagées dans le premier groupe n'est parvenue à envoyer le disque au-delà de cette ligne. Même Sandra Perkovic, tenante du titre olympique, s'est contentée d'une meilleure marque à 63,75m pour dominer ce premier groupe. Cinquième de son groupe avec une référence à 60,88m, à cinq mètres de sa meilleur marque de la saison, Mélina-Robert Michon a dû attendre les résultats du groupe B pour connaître son destin olympique. Or, ce deuxième groupe a haussé le niveau et repoussé la Française à la 15eme place, avec la qualification qui s'envole pour un peu plus de 60 centimètres.

Tual a assuré, Bosse quasiment miraculé

La réussite n'a pas été au rendez-vous du clan tricolore lors des séries du 800m. En effet, Gabriel Tual est parvenu à passer le cut en terminant à la troisième place de sa série en 1'45''63 derrière le Canadien Marco Arop (1'45''26) et le Bosnien Amel Tuka (1'45''48). Pierre-Ambroise Bosse, pour sa part, a très vite imposé le tempo lors de sa série avant de coincer dans les 200 derniers mètres. Passant la ligne en sixième position avec un temps de 1'45''97, le champion du monde 2017 de la distance pensait rester à quai mais, sixième et dernier repêché, il sera au rendez-vous des demi-finales. Jamais aux avant-postes durant les deux tours de piste, le champion de France 2021 Benjamin Robert n'a pas su mettre à profit sa capacité d'accélération dans le final. Seulement cinquième en 1'47''12, le Toulousain manque la qualification au temps.

Les Bleues trop diminuées sur le 100m haies

Les séries du 100m haies ont tourné au cauchemar pour les Tricolores. Engagée dans la première course, Laura Valette n'a pas été en mesure de défendre ses chances. Touchée au genou droit depuis plusieurs semaines à la suite d'une chute et, elle l'a avouée après sa course, en difficulté dans le franchissement des haies, la vice-championne de France n'avait pas les armes pour passer en demi-finales. En effet, elle a pris la huitième et dernière place de sa série en 14''52 et quitte la compétition dès son entrée en lice. Cyrena Samba-Mayela n'a pas pu se présenter au départ de sa série. Blessée lors de l'échauffement, la championne de France de la distance a renoncé à participer.

Muhammad au rendez-vous sur le 400m haies

Une journée qui a démarré sur la piste par les séries du 400m haies. Tenante du titre sur la distance, Dalilah Muhammad n'a pas manqué l'occasion de marquer son territoire. L'Américaine a signé le meilleur temps en 53''97 et distancé d'une demi-seconde la révélation de la saison, la Néerlandaise Femke Bol (54''43). Alors que l'Ukrainienne Anna Ryzhykova a signé le troisième temps (54''56), Sydney McLaughlin n'a signé que le quatrième temps (54''65), elle qui a battu le record du monde cette année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.