Yvelines : fuite sur le pipeline d'Île-de-France, du pétrole se répand dans les champs

Yvelines : fuite sur le pipeline d'Île-de-France, du pétrole se répand dans les champs
Total a activé sa cellule de crise après la fuite d'un de ses pipelines, dans les Yvelines

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 25 février 2019 à 17h00

7 hectares de champs et de petits ruisseaux auraient été touchés par la fuite d'hydrocarbures, dont les origines ne sont toujours pas déterminées.


Le pipeline d'Île-de-France, qui relie le port du Havre à la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) sur une longueur totale de 268 kilomètres, a connu une avarie dans la soirée de dimanche 24 février, ont annoncé Total et la préfecture des Yvelines dans des communiqués lundi.

"Dimanche soir, vers 22h35, une alarme de baisse de pression sur le pipeline d'Île-de-France (PLIF) s'est déclenchée sur le tronçon reliant le dépôt de Gargenville (Yvelines) à la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne)", a annoncé le groupe pétrolier français, précisant que "la présence de pétrole brut a été constatée dans un champ".

 Quelque 4 à 7 hectares de champs ont été affectés, dans les alentours du village d'Autouillet, ainsi que des ruisseaux sur les communes de Vicq, Boissy-sans-Avoir et Autouillet, a indiqué la préfecture des Yvelines.


Une cellule de crise a été activée par Total, qui a mis en place son Plan de surveillance et d'intervention (PSI). "Des investigations sont en cours pour déterminer les origines de la fuite", a précisé le géant industriel du pétrole et du gaz.


Vingt sapeurs pompiers de la cellule anti-pollution ont été mobilisés, ainsi que des gendarmes, des agents de l'Unité départementale de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie (DRIEE), et le directeur de cabinet du Préfet des Yvelines, Thierry Laurent

Vos réactions doivent respecter nos CGU.