Yvelines : des salariés d'EDF soupçonnés d'avoir détourné 800.000 euros

Yvelines : des salariés d'EDF soupçonnés d'avoir détourné 800.000 euros
Un compteur électrique, le 5 août 2009 à Caen (image d'illustration)

, publié le lundi 13 mars 2017 à 15h52

ARNAQUE - Sept personnes, parmi lesquelles plusieurs employés d'EDF, ont été interpellées lundi dans les Yvelines. Ils auraient monté un stratagème qui leur permettait de modifier des numéros de comptes clients pour que les virements d'EDF atterrissent sur leurs propres comptes bancaires, selon une information du Parisien.

Six hommes et une femme, âgés entre 25 et 30 ans, constituaient ce réseau.

Les sept personnes ont été arrêtées dans plusieurs villes des Yvelines, à Montigny-le-Bretonneux, Epône, Versailles, aux Mureaux et Mantes-la-Jolie. Ils étaient dans le viseur des enquêteurs depuis plusieurs mois, depuis qu'un représentant d'EDF a porté plainte après avoir découvert l'escroquerie lors de contrôles. Le subterfuge était complexe mais bien rodé. Les employés pénétraient dans le système informatique d'EDF dans le but de changer les références de comptes inactifs, c'est-à-dire de logements ou entreprises qui consommaient peu d'électricité, pour les remplacer par d'autres numéros de compte, explique Le Parisien. Ensuite, les malfrats réclamaient le remboursement de sommes trop perçues par le fournisseur d'électricité, précise le quotiden. Près de 800.000 euros ont ainsi été détournés des caisses d'EDF.



Parmi le groupe d'escrocs, "il y a des agents et des conseillers de l'entreprise mais aussi des hommes aux profils d'escrocs", a indiqué une source proche de l'affaire, citée par Le Parisien. Lors de perquisitions, les enquêteurs ont découvert des objets de luxe. "On a trouvé des montres, chaussures et vêtements de luxe qui ne correspondaient pas au train de vie de ces employés", indique encore la source proche du dossier, citée par Le Parisien. Les sept suspects ont été placés en garde à vue au commissariat de Saint-Germain-en-Laye.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.