France

Ysabelle Lacamp, l’auteure d'"Ombre parmi les ombres", est morte

L’auteure franco-coréenne de plusieurs romans à succès est décédée des suites d’un cancer à l’âge de 68 ans, lundi 26 juin.

Décrite comme une femme lumineuse, généreuse et enthousiaste, Ysabelle Lacamp s’est éteinte lundi 26 juin, ont annoncé Les éditions Bruno Doucey, sa maison d’édition. Elle a été emportée par un cancer contre lequel elle luttait depuis plus de trois ans, précise le site Actualitté, spécialisé dans l’univers du livre. Marquée par une culture métissée, la franco-coréenne, licenciée de chinois et de coréen de l’université de Londres et de l’Institut des langues orientales à Paris, a débuté devant les caméras de réalisateurs comme Claude Berri, Jacques Deray ou encore Tony Garlif. Ysabelle Lacamp avait notamment joué au cinéma et à la télévision, dans "Le Marginal" (1983) avec Jean-Paul Belmondo ou encore dans un épisode de la série "Fabio Montale" (2002) avec Alain Delon.

L’actrice s’est aussi essayée avec brio à l’écriture. Auteure de nombreux romans à succès, dont "Le Baiser du dragon", "Une jeune Fille bien comme il faut", "L’Homme sans fusil" ou bien encore "Le Jongleur de nuages", elle avait co-organisé la journée des écrivains en 2011. C’est à cette occasion qu’elle a rencontré Bruno Doucey et Murielle Szac. Le début d'une grande amitié avant qu'Ysabelle Lacamp intègre le collectif qui a signé "Ceux qui ont dit Non" et rédigé "Marie Durand, Non à l’intolérance religieuse" puis "George Sand, Non aux préjugés".

Dernier roman bouleversant

Aimant mettre en valeur le travail des autres, Ysabelle Lacamp avait également signé plusieurs préfaces et redonné vie à Robert Desnos, le dernier enfant juif survivant du ghetto de Terezin (République tchèque) dans son dernier roman intitulé "Ombre parmi les ombres". Un livre bouleversant.

publié le 27 juin à 12h10, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux