Yonne : se jugeant trop gâté, un enfant offre ses jouets pour Noël

Yonne : se jugeant trop gâté, un enfant offre ses jouets pour Noël©Panoramic

, publié le vendredi 25 décembre 2020 à 17h45

France Bleu met en avant la belle initiative d'une famille à Avallon dans l'Yonne. Lorsqu'Ethan, six ans, a estimé qu'il avait trop de jouets, il a décidé d'organiser avec son père une distribution pour les plus démunis.

Il n'y a pas d'âge pour faire preuve d'humanité et de solidarité.

Ethan l'a prouvé à l'occasion d'une fin d'année 2020 très compliquée pour l'ensemble des Français. France Bleu s'est penché sur l'initiative exemplaire de ce jeune garçon âgé de seulement six ans. Résidant à Avallon dans l'Yonne, il est venu en aide aux enfants les plus démunis d'une étonnante manière.



Alors que le réveillon de Noël arrivait, Ethan fait une remarque surprenante à son père. Après avoir bien inspecté la maison, il dresse un constat lucide : il estime détenir trop de jouets. « On a des doudous, des monstres, des livres, des tablettes », rappelle-t-il.

Un surplus qu'il ne compte pas garder pour lui uniquement. Noël oblige, il va falloir les utiliser à bon escient pour apporter du bonheur dans les autres foyers du coin. Une collecte de jouets se met alors en place à l'initiative de la famille.

La fierté d'un père

La famille décide de se retrousser les manches et d'organiser un véritable événement. Tout va se passer devant le bar détenu par Jérôme, le père de famille. Tout ce qui pourrait apparaître comme superflu pour Ethan est rassemblé et mis en avant. Sur les réseaux sociaux, l'annonce de cette collecte permet de récupérer d'autres présents de foyers eux aussi solidaires. L'initiative d'Ethan prend forme. « Il m'a dit que cela permettrait (à d'autres enfants) d'avoir des beaux jouets et d'en profiter », raconte le père de famille.

Au total, ce sont près de 200 jouets qui ont été collectés. Ils sont offerts depuis mercredi 23 décembre à ceux qui sont le plus dans le besoin. Une réussite qui remplit Ethan de bonheur. « Mes copains ne vont pas en revenir, je suis méga trop content », s'exclame-t-il auprès de France Bleu.

Du côté de sa famille, cet élan de solidarité est un vrai sentiment de fierté. Ils admirent le dévouement et la prise de conscience de leur fils pourtant encore très jeune. « Je vous avoue que j'ai eu une petite larme. (...) Partager des moments comme ça avec son fils, il n'y a rien de plus beau », confie Jérôme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.