Yannick Jadot plaide pour un rapprochement avec les socialistes dès les régionales

Yannick Jadot plaide pour un rapprochement avec les socialistes dès les régionales
Yannick Jadot lors d'un meeting à Pantin, le 22 août 2020.

, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 22h10

Le député européen a appelé au rassemblement entre écologistes et socialistes dès les élections régionales. Une première étape, en vue de la présidentielle de 2022.

Lutter contre "le poison de la division". A un an et demi de l'élection présidentielle, Yannick Jadot, député européen EELV, entend unir les troupes à gauche. Celui qui a déclaré "se préparer" à l'élection présidentielle, s'est demandé si le rassemblement avec la gauche socialiste ne devait pas se faire "dès les régionales", vendredi 27 novembre lors d'un échange avec des étudiants, organisé par le think tank Terra Nova.


Les élections régionales et départementales sont prévues en mars mais devraient être repoussées au mois de juin, compte tenu de la situation sanitaire. "Entre Jean-Luc Mélenchon (NDLR candidat de LFI pour 2022) et Emmanuel Macron, il ne faut qu'une seule candidature", qui soit "écologique, sociale, démocratique et républicaine", a affirmé Yannick Jadot. 

"Certains distillent le poison de la division, c'est irresponsable", a-t-il ajouté, en allusion aux tensions entre Anne Hidalgo, maire PS de Paris, et EELV, la première ayant remis en cause l'attachement des Verts à "la République". "L'écologie, quand elle est sociale et républicaine, est un formidable projet pour la France", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il fallait "se demander si le rassemblement (avec la gauche socialiste) ne (devait) pas se faire dès les régionales".
​​​​​​​
Quid de la primaire?, lui a-t-on demandé, alors que EELV a décidé dimanche dernier d'organiser une primaire des écologistes "avant la fin septembre 2021". "Il faut faire attention à ce que la primaire ne se transforme pas en machine à diviser, donc à perdre" a répondu Yannick Jadot, qui était pour sa part opposé à une primaire des Verts, lui préférant une désignation du candidat "avant janvier". 

"J'évaluerai toutes les étapes intermédiaires au regard de cette condition: ne pas faire obstacle au rassemblement", a-t-il affirmé. "Je veux contribuer à ce rassemblement, je prendrai mes responsabilités", a-t-il insisté.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.