Vous gardez vos enfants, comment vous organiser ?

Vous gardez vos enfants, comment vous organiser ?
Une cour d'école jeudi au Crès, près de Montpellier.

, publié le samedi 14 mars 2020 à 07h00

PRATIQUE. Emmanuel Macron a annoncé cette semaine la fermeture des crèches, écoles collèges et lycées à partir de lundi, pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Les parents d'enfants de moins de 16 ans qui ne peuvent pas faire de télétravail peuvent bénéficier d'arrêts maladie pendant 20 jours. 

Face à la propagation du coronavirus, les crèches, écoles, collèges, lycées et universités seront fermés à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", a annoncé Emmanuel Macron jeudi soir. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanque a apporté quelques précisions vendredi sur France Inter. "Ce qui est certain, c'est qu'on va aller au moins jusqu'aux vacances de printemps. C'est le mois de mars qui va être principalement touché", a-t-il ajouté. 




Comment les familles vont-elles s'organiser ? La ministre du Travail Muriel Pénicaud a indiqué, vendredi sur France info, que les parents d'enfants de moins de 16 ans qui ne peuvent pas recourir au télétravail "ont droit automatiquement" à un arrêt maladie, sur demande de l'employeur. Le télétravail est possible pour "à peu près un emploi sur trois", a-t-elle estimé. 

Dès le premier jour, sans carence et sans aller chez le médecin 

"Pour tous les autres, je confirme qu'ils pourront tous être en arrêt maladie s'ils n'ont pas de solution, pas de télétravail, pour s'occuper de leurs enfants", a ajouté Muriel Pénicaud. "C'est un arrêt maladie sans qu'ils soient malades, c'est sans aller chez le médecin, il n'y a pas de délai de carence, c'est dès le premier jour qu'on est pris en charge, et c'est l'employeur qui le déclare", a expliqué la ministre du Travail. "Le salarié va rester chez lui, et l'employeur va envoyer l'attestation à la Sécurité sociale pour se faire rembourser", a-t-elle précisé.

Une mesure qui est "automatique". "Si vous avez un enfant de moins de 16 ans, qui est en crèche ou école, et que le télétravail n'est pas possible vous y avez droit automatiquement", a assuré la ministre. Un décret prévoit que "c'est possible 20 jours, on verra après, ce sera le temps qu'il faut", selon elle.

Le ministère des Solidarités et l'Assurance maladie avaient mis en place le 4 mars un dispositif unique pour les parents n'ayant pas de solution de garde d'enfant ou de possibilité de télétravailler, dans les foyers épidémiques de l'Oise et du Haut-Rhin. "Le gouvernement élargit donc ce dispositif pour le moment à l'ensemble du territoire et nous avons fait en sorte que son accès soit simplifié : un service en ligne dédié a été créé par l'Assurance maladie à destination de tous les employeurs, tous secteurs confondus", a indiqué vendredi à l'AFP le cabinet de la secrétaire d'État aux Solidarités Christelle Dubos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.