"Vot'action" à la SNCF : Sud Rail appelle à la démission de Guillaume Pepy

"Vot'action" à la SNCF : Sud Rail appelle à la démission de Guillaume Pepy
Guillaume Pepy, à Matignon, le 7 mai 2018.

, publié le mercredi 23 mai 2018 à 13h26

Le syndicat réclament le départ du PDG de la SNCF d'ici la fin de la semaine.

Près de 95% des cheminots ayant participé à la consultation "vot'action" organisée par les syndicats de la SNCF, se sont prononcés contre la réforme ferroviaire, a annoncé mercredi l'intersyndicale du groupe.

"On se félicite de cette participation et du résultat sans équivoque, incontestable. Les cheminots disent non à ce pacte ferroviaire", a réagi Fabien Dumas, secrétaire fédéral SUD Rail, sur France Info.



Pas de valeur légale pour le gouvernement

Fort de ce résultat, le syndicat réclame désormais la démission du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy "avant la fin de la semaine".

"Dès le départ, la direction de la SNCF a, non seulement contesté la légitimité de ce vote, mais en plus est allée multiplier les entraves pour qu'on ne puisse pas réaliser ce vote action dans de bonnes conditions", dénonce encore le secrétaire fédéral SUD Rail.



La participation à cette consultation interne, lancée le 14 mai par l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT n'a pas de valeur légale, avaient prévenu la direction de la SNCF et le gouvernement. Peu importe pour le syndicat, qui compte utiliser la vot'action "si le gouvernement sort de sa posture libérale d'ouverture à la concurrence et dit qu'on va tenir compte de ce résultat".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.