Vosges : une fillette de 8 ans disparue, l'alerte enlèvement levée

Vosges : une fillette de 8 ans disparue, l'alerte enlèvement levée©Panoramic

publié le mercredi 14 avril 2021 à 07h15

Une fillette de 8 ans a été enlevée par trois hommes, mardi 13 avril aux Poulières (Vosges). Une alerte enlèvement a été déclenchée dans la soirée avant d'être levée mercredi matin par le ministère de la Justice.

Un enlèvement a eu lieu, mardi 13 avril, dans la commune vosgienne des Poulières.

Mia a été enlevée chez sa grand-mère maternelle désignée tiers de confiance par le juge des enfants. La fille âgée de 8 ans a été emmenée par trois hommes, comme l'a révélé le ministère de la Justice. La mère de l'enfant, âgée de 28 ans et qui n'a plus le droit de la voir seule, pourrait accompagner les ravisseurs. Une alerte enlèvement déclenchée mardi soir a été levée à l'aube mercredi sur décision du parquet d'Epinal, alors que la fillette n'a pas été retrouvée.




La petite fille a été kidnappée par trois hommes de type européen, deux âgés entre 25 et 35 ans, dont l'un serait porteur d'un tatouage en forme de croix au niveau du cou, et un troisième âgé de 45 à 50 ans. Ils circuleraient à bord d'un véhicule Volkswagen de type transporter gris anthracite.

Le procureur de la République d'Epinal Nicolas Heitz, qui doit tenir une conférence de presse mercredi en fin de matinée, a confirmé dans la matinale de RMC que l'enfant n'avait pas été retrouvé. "Nous avons lancé cette alerte enlèvement hier après réflexion. Ce dispositif a été mis en œuvre à 21 heures pour une durée de trois heures comme le veut le protocole pour une diffusion flash, rapide", a-t-il rappelé à la radio.

"Ce n'est pas parce que le dispositif d'Alerte enlèvement a été levé qu'il ne faut pas poursuivre les messages et prolonger la diffusion du message", a-t-il ajouté, insistant sur le fait que "le danger est persistant" pour Mia. Nicolas Heitz n'explique pas vraiment la décision de retirer l'alerte : "Il n'y a pas de volonté cachée : le message est passé, les gens savent comment faire pour donner des éléments et nous souhaitons que l'enquête se poursuivre."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.