Vosges : un homme ramène un obus encore actif aux gendarmes

Vosges : un homme ramène un obus encore actif aux gendarmes©Capture d'écran Google Maps

, publié le dimanche 11 octobre 2020 à 17h13

Un promeneur a décidé de ramener un obus encore actif aux gendarmes de sa commune, rapporte Vosges Matin. Le geste a mis les militaires dans une fâcheuse posture.

Les gendarmes de Châtel-sur-Moselle, dans les Vosges, ont préféré ironiser sur cette situation qui aurait pu être dramatique.

"Quitte à déposer quelque chose devant une gendarmerie, préférez un petit mot de soutien ou un joli dessin", ont-ils écrit sur leur page Facebook ce dimanche 11 octobre, au lendemain de ce fâcheux épisode rapporté par nos confrères de Vosges Matin.



Samedi, un promeneur a en effet repéré un obus dans une forêt. Problème : plutôt que de laisser l'engin où il l'avait trouvé et d'avertir les autorités compétentes, l'homme a décidé de s'en saisir et de le ramener aux gendarmes. Bien conscients du danger que représente cet obus datant de la Seconde Guerre mondiale, les gendarmes ont demandé au promeneur de poser délicatement l'objet au sol avant de définir un périmètre de sécurité. D'autant plus que, comme le souligne Vosges Matin, de nombreuses habitations jouxtent la brigade.


Les gendarmes rappellent la marche à suivre dans cette situation

Des démineurs de Colmar ont été appelés à la rescousse. Sur place, les experts ont confirmé que l'obus était encore actif et qu'il pouvait donc exploser. Le service de déminage a ensuite neutralisé l'engin. "Cet obus (...) nous a mobilisés de longues heures samedi après-midi...", ont regretté les gendarmes de Châtel-sur-Moselle sur les réseaux sociaux, rappelant au passage les règles de sécurité dans ce genre de cas : "Ne pas manipuler l'engin suspect, se protéger et le masquer des vues, baliser la zone, ne pas se fier aux 'connaisseurs' et composez le 17". Le message est passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.