Vol : quatre "Gilets jaunes" condamnés à du sursis et des TIG

Vol : quatre "Gilets jaunes" condamnés à du sursis et des TIG©ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

, publié le lundi 25 janvier 2021 à 20h10

Quatre personnes se revendiquant du mouvement des "Gilets jaunes" ont été condamnés. Ils avaient ramassé des objets provenant de boutiques mises à sac.

Près de deux ans après les faits, des Gilets jaunes doivent toujours rendre des comptes à la justice. Quatre femmes ont été condamnées lundi 25 janvier, à Orléans, à une peine de 300 euros d'amende avec sursis et un homme à 70 heures de travail d'intérêt général (TIG), à la suite d'une manifestation de "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées le 16 mars 2019, a-t-on appris auprès de leur avocat.


Ils avaient été interpellés en rentrant de la manifestation, en gare de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans, en possession d'objets issus de magasins pillés qu'ils avaient ramassés sans participer au saccage de ces boutiques : des vêtements Hugo Boss et Celio (tee shirt, pantalons, ceinture, bas de pyjama, chaussettes...) et d'un collier Swarovski, a-t-on indiqué de même source.

Aucun antécédent judiciaire

Originaires de Monluçon, les cinq personnes, âgées de 29 à 60 ans, devront aussi verser aux sociétés Hugo Boss et Svarowski au total 1.200 euros pour le préjudice matériel et moral, a précisé l'avocat.

"Nous sommes un peu déçus car nous sollicitions une dispense de peine car il n'y a pas eu de véritables troubles à l'ordre public. Ces personnes, qui sont dans une situation économique difficile et qui n'ont jamais eu affaire à la justice, ont été emportées dans un mouvement de foule qu'elles n'ont pas provoqué", a commenté l'avocat des prévenus, Maître Xavier Courteille, auprès d'un correspondant de l'AFP.

Le tribunal correctionnel "a en réalité entendu nos arguments, mais n'a peut-être pas osé aller au bout du raisonnement qu'on lui demandait de tenir. Nous avons dix jours pour réfléchir, à tête reposée, si nous faisons ou pas appel", a-t-il ajouté.
Les réquisitions étaient de deux mois avec sursis ou 105 heures de TIG.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.