Vol de vélos : bientôt un numéro d'identification ?

Vol de vélos : bientôt un numéro d'identification ?
Un vélo dont la roue a été volé, le 1er octobre 2007, à Berlin (Allemagne).

Orange avec AFP, publié le samedi 21 juillet 2018 à 10h05

Près de 400.000 vélos sont volés, chaque année en France, l'équivalent de 1.000 vélos par jour.

Quel cycliste n'a jamais retrouvé son antivol sectionné ? Pour lutter contre les vols de vélo, le gouvernement pourrait rendre obligatoire, dès septembre, la généralisation du numéro individuel pour tous les vélos neufs, rapporte Le Parisien, samedi 21 juillet.



Selon le quotidien, le gouvernement pourrait mettre en place un numéro unique "soit par une gravure, soit par un sticker ou encore via une plaque soudée" sur chaque vélo neuf.

La création d'un fichier géré par les associations d'utilisateurs, les professionnels du cycles et les collectivités est également envisagée. Près de 400.000 vélos sont volés, chaque année en France, l'équivalent de 1.000 vélos par jour.

Un système obligatoire au Danemark depuis 1991

Car les vols à répétitions de biclou affaiblissent le marché : "C'est loin d'être anecdotique, dans toutes les études, la peur du vol et de la dégradation est le premier frein au développement de ce mode de transport doux. Et encore plus à l'achat d'un vélo toutes options et donc sûr", a expliqué Virgile Caillet, le directeur général Sport et cycles. Selon nos confrères, la moitié des cyclistes, qui se sont déjà fait voler un vélo, se rabattent sur un vélo d'occasion, tandis que 20 % renoncent à se déplacer avec ce mode de transports.



Au Danemark, par exemple, graver un numéro d'identification est obligatoire depuis 1991. "L'idée n'est pas de fliquer ceux qui grilleraient un feu rouge, mais de restituer les vélos après un cambriolage", a précisé Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables.

Les associations veulent des engagements des sites de reventes

"Partout en France, des associations proposent déjà de marquer vos vélos contre quelques euros (NDLR : entre 3 et 10 euros) et rencontrent un vrai succès", a détaillé Guillaume Gouffier-Cha, député La République en marche du Val-de-Marne. Depuis une dizaine d'années, le "bicycode, un système lancé par la Fédération des usagers de bicyclette (FUB) qui recense plus de 300.000 bicyclettes, est reconnu par la police.



"Cette mesure peut dissuader certains voleurs, mais ne sera pas efficace contre ceux qui 'empruntent' les engins, typiquement des personnes alcoolisées qui cassent l'antivol le plus faible et partent avec le premier biclou pour rentrer chez eux avant d'abandonner", a nuancé Frédéric Héran, urbaniste et sociologue à l'Université de Lille I. Mais pour le dispositif soit vraiment efficace, les associations réclament que les sites de reventes s'engagent : "Il faut que les plateformes comme Leboncoin, un grand vendeur, jouent le jeu et affichent les numéros de série", réclame, lui, Olivier Schneider de la FUB.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU