Voiture autonome : « Nous ne sommes pas prêts »

Voiture autonome : « Nous ne sommes pas prêts »©LEPOINT

LEPOINT, publié le lundi 16 avril 2018 à 06h20

Que se passerait-il si un accident routier impliquant une voiture autonome avait lieu en France ? Batailles d'experts en perspective. Éclairage.

Intelligence artificielle (IA) : qui est responsable ? Cette question, qui n'a rien de futuriste, donne du fil à retordre aux juristes et inquiète les assureurs. Qui mettre en cause en cas d'accident d'avion copiloté par une IA ? Le conducteur passif de la voiture autonome (et donc son assureur) supportera-t-il une partie des dommages causés par son véhicule ? Pourrait-il voir sa responsabilité pénale engagée ? Si l'IA promet d'écarter l'erreur humaine, à l'origine de 90 % des accidents de la route, elle n'est pas synonyme du risque zéro ainsi qu'en témoignent les deux accidents mortels survenus récemment aux États-Unis.

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.