Voies sur berge : un aménagement resté à quai

Voies sur berge : un aménagement resté à quai©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le mardi 21 novembre 2017 à 12h30

Le rapport d'impact réalisé par la région sur la fermeture de la rive droite à Paris conclut à un échec total. Suffisant pour revenir au point de départ ?

Anne-Hidalgo, grande prêtresse d'un Paris apaisé et purifié ou artisan d'une situation kafkaïenne pour tous ceux qui n'ont pas encore fui la capitale ? Si l'on en croit les conclusions de l'étude d'impact sur la fermeture des voies sur berge révélée hier, le zéro pointé est de rigueur. C'est en effet un document à charge que dresse Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, à qui Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France, a confié cette mission d'observation.

Un an après la mise en œuvre de cette étude (de septembre 2016 à septembre 2017) visant à échapper à la manipulation de l'…

Lire la suite sur LEPOINT

 
1 commentaire - Voies sur berge : un aménagement resté à quai
  • Le rapport des experts est accablant contre toutes les dispositions prises par cette dame et ce a tous les niveaux : embouteillage, pollution, nuisance sonore, impact catastrophique sur la luidité des transports en commun, accident de circulation intra muros en hausse , chiffre d affaire des commerçants en baisse etc...etc...
    Ah les conséquences de l incompétence.

    cqfod

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]