Vodka dans les vestiaires, dopage et coups de gueule : Vitali Moutko, le "parrain" déchu de la Coupe du monde 2018

Vodka dans les vestiaires, dopage et coups de gueule : Vitali Moutko, le "parrain" déchu de la Coupe du monde 2018©PAVEL GOLOVKIN/AP/SIPA / AP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 13 juin 2018 à 19h34

Il aurait pu connaître son heure de gloire en siégeant à la droite de Vladimir Poutine pendant tous les matchs de la Coupe du monde 2018. Avec un peu de chance, la Russie aurait fait un bon parcours et on se serait souvenu de l'homme qui a redressé la Fédération lors de ses quinze ans de mandat. On aurait oublié les scandales qu'il traîne... des anonymes du curling aux stars du foot. Récit de l'ascension, puis de la chute du "parrain" du sport russe, Vitali Moutko, victime du remaniement consécutif à la réélection de Vladimir Poutine.

Le boss redouté du sport russe

Le jeune Vitali, qui patauge dans ses études pour embarquer dans la marine marchande, prend sa carte du parti à peine entré dans la vingtaine à la fin des années 70. Il ne lui faut qu'une décennie pour gravir

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.