Visé par des tirs, un bus d'Essonne échappe au pire

Visé par des tirs, un bus d'Essonne échappe au pire©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 09 février 2018 à 23h08

Les passagers du bus 402 entre Grigny et Evry ont vécu une belle frayeur dans la soirée du jeudi 8 février. Alors que le véhicule circulait rue Brossolette, à Ris-Orangis, celui-ci a été la cible de tirs de pistolets à billes.

Selon les informations du Parisien, trois vitres ont été brisées. "L'affaire est prise très au sérieux, ces faits sont graves", indique au Parisien le maire PS Stéphane Raffalli. En raison des conditions météorologiques difficiles sur l'Ile-de-France, le bus n'était occupé que par une dizaine de passagers. Aucun blessé n'est à déplorer.

Comme le précise le quotidien, l'enquête a été confiée à la police judiciaire d'Evry. "C'est un secteur qui n'est pas trop connu pour les violences, on ne peut pas s'attendre à ça à cet endroit, surtout qu'il n'y a eu aucun problème au préalable", indique le syndicat FO. Par mesure de sécurité, la compagnie Tice a décidé de poster des médiateurs en journée et d'installer une déviation à partir de 19 heures pour toutes ses lignes afin d'éviter la rue Brossolette. L'auteur des tirs n'a toujours pas été identifié.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU